Art Contemporain Turc en vogue

Ventes aux encheres des commissaires priseurs

Haro sur l'art contemporain turc [ ARTPRICE avril 2011] Tandis que Phillips et Saatchi diversifient les expériences sur les marchés émergents et la capacité d'investir dans l'art contemporain, Bonhams s'immisce dans la voie royale qui s'ouvre à Londres.

Londres, grande ville prescriptrice en matière d'art contemporain, joue une nouvelle carte avec l'exposition d'art contemporain turc se tenant à la galerie Saatchi : Confessions of Dangerous Minds Contemporary Art from Turkey a été réalisée en collaboration avec la maison de ventes Phillips de Pury & Company (jusqu’au 30 avril 2011). Cette exposition ouvrait le lendemain de la dispersion thématique BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) de Phillips, laquelle ne fut pas une grande réussite avec des estimations souvent trop fortes (55% d'invendus ce 15 avril 2011) et un produit de ventes de 596 000 £ (dix fois moins que la même vente thématique l'an dernier qui générait 5,8m£).

Cœur du marché : Londres, Dubaï et Istanbul
L'art contemporain turc, généralement vendu à Dubaï et à Londres, est particulièrement dynamique avec ses ventes spécialisées chez Sotheby's et désormais chez Bonhams, qui s'ouvre à ce nouveau marché en 2011. Les ventes spécialisées d'avril 2011 de ces deux maisons ont généré 2,7 m£ soit 3,3 m$ (856 000 £ pour Bonhams le 5 avril avec 66% d'invendus et 1,9 m£ pour Sotheby's avec 34% d'invendus).
Les meilleures enchères de la vente Bonhams ont notamment récompensé Ömer ULUÇ et Erol AKYAVAS (1932-1999), dont la toile End of Encounter s'est vendue 460 000 £ (741 000 $), asseyant le deuxième score de l'artiste aux enchères, derrière un record millionnaire frappé à Istanbul le 7 mars 2010 pour la grande toile Encerclement ( 2 105 000 TRY, soit 1,3 m$).
Ömer Uluç signait quant à lui une enchère de 57 000 £ chez Bonhams (environ 92 000 $, au double de l'estimation) et de 40 000 £ deux jours plus tard chez Sotheby's (Heves Kusu (Bird of Desire) , environ 65 000 $). A Istanbul, ses plus belles toiles s'arrachent entre 100 000 et 400 000 $ (chez Antik AS et Beyaz Pazarlama ve Muzayedecilik).
Pour sa première vente du genre, Bonhams est parvenue à proposer deux œuvres récentes de belle qualité de Bedri BAYKAM, vendue chacune autour de 48 000 $ La Sirene (The Mermaid) et La Bohemia of Christiania (Hans Jaeger and the Others). Moins bien pourvue sous cette signature, Sotheby's répondait avec un superbe collage de Azade KÖKER, intitulé Kuzey Ormani (The North Woods) et cédé 28 000 £ (45 600 $), un résultat meilleur que ceux enregistrés pour l'artiste à Dubaï ou à Istanbul.

 

Quelques œuvres se sont envolées chez Sotheb'ys dont Whispering Wall II de Burhan Cahit DOGANÇAY qui grimpait à 230 000 £ (375 000 $, quatrième résultat de l'artiste) ; la toile sans titre d' Orhon MÜBIN se hissant sur la troisième marche du podium de l'artiste à 200 000 £ ( 326 000 $, série Hommage à Delacroix ). Quant au peintre Taner CEYLAN, il signait son record d'enchère chez Sotheby's avec 1879 (From the Lost Painting Series) cédée 190 000 £ (310 00 $, estimation 50 000 - 70 000 £).

Le marché dubaïote, traditionnellement fort pour l'art contemporain turc, est en passe d'être détrôné par le marché londonien dans ce secteur. La vente Modern and Contemporary Arab, Iranian and Turkish Art orchestrée le 19 avril par Christie's Dubai, affichait comme meilleur résultat pour un artiste turc celui de Kezban Arca BATIBEKI avec Duel I+II (from the Pulp Fiction: The sequel series) vendu au prix record de 45 000 $. Ce score est certes honorable, d'autant qu'il double la fourchette d'estimation (25 000 - 35,000 $), il n'en demeure pas moins loin derrière le résultat phare de la vente, signé pour la sculpture Message/Messenger du jeune saoudien Abdulnasser GHAREM qui s'envolait pour l'enchère spectaculaire de 700 000 $, contre une estimation initiale de 70 000 - 100 000 $.

Le marché de l'art turc en pleine croissance a donc quitté les Emirats arabes unis et la Turquie pour gagner l'Europe de l'Ouest. Dynamique, il offre aussi l'avantage d'offrir pléthore d'œuvres abordables à moins de 10 000 $ sous des signatures telles que Murat GERMEN, Arslan SÜKAN, Mehmet Ali UYSAL, Mustafa ÖZBAKIR, Mehmet ULUSEL, etc.

Source © Artprice.com

 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE