Antoni Tàpies Poète de la matière

Ventes aux encheres des commissaires priseurs

[ ARTPRICE févr. 2012] Considéré comme l'un des derniers géants de sa génération, l'artiste Antoni Tàpies s'est éteint à 88 ans le 6 février 2012. Visionnaire, il renonce aux matériaux traditionnels de la peinture et donne ses lettres de noblesse aux matériaux dits pauvres, bien avant que la notion d'arte povera ne soit annoncée par la critique. Il a inventé une nouvelle manière de s’exprimer dans la matière. Né à Barcelone en 1923 dans une famille de bourgeois cultivés, Antoni TAPIES est un artiste autodidacte. Adolescent, il s'initie à l'art, la philosophie, la pensée extrême-orientale et la musique suite à une grave infection pulmonaire qui lui impose deux années de convalescence. Il copie alors LEONARDO DA VINCI, Vincent GOGH van, Pablo PICASSO. Faisant face à la mort, il sera, durant toute son existence, particulièrement sensible à la fragilité de la vie. Témoin des grands drames de l'histoire espagnole profondément marqué par les atrocités de la guerre civile, il se tourne alors définitivement vers l'art. Antoni Tàpies résiste aux dictats classiques de l'art, avec lui, le tableau n'est plus fenêtre - comme idéalement hérité de la Renaissance - mais mur. Et sur ces murs, il proteste, il rature de croix qui rappelent autant le 't' de son nom qu'elles résument le cimetière qu'était l'Espagne d'alors. 

{Vente art contemporain} {Art Paris}

Photo de Antoni Tàpies Copyright Galerie Lelong © Photo : Fabrice Gibert

Tàpies / Rauschenberg / Barceló 

Sujet de nombreuses rétrospectives, Antoni Tàpies a exposé dans les plus grands musées du monde (MoMa New York, MAM Paris, Jeu de Paume, Museo Reina Sofia...). En 1984, il a créé la fondation qui porte son nom. Il a reçu sept distinctions internationales, dont l’une des plus prestigieuses : le Lion d’Or de Venise en 1993. Figure incontournable sans conteste, le terme record n'est pour autant pas langage courant lorsque l'on évoque la vente d'une œuvre d’Antoni Tàpies. On constate aisément que ces dernières années n'en ont pas été riches. Premièrement car son ultime remonte à 2010 chez Christie's Londres, avec une adjudication de 850 000 £ (soit 1,3 m$ pour Blanc amb signe vermellos), révisant celui de 2007 de 650 000 £ (soit 1,29 m$ chez Christie's Londres pour Azul No LXIX).

Deuxièmement, aucun record n'a été enregistré entre 1989 et 2007. A génération égale et démarche commune (entendons ici l'utilisation comparable de matériaux de récupération), le marché préfère Robert RAUSCHENBERG dont 90 % des ventes entre 1997 et 2010 sont inférieures à 41 000 $ contre 20 500 $ pour Antoni Tàpies. Rauschenberg signe, en outre, des records dépassant plusieurs millions de dollars à l'exemple de sa plus belle vente, réalisée chez Sotheby's New York en 2010, pour l'œuvre Overdrive adjugée 13 m $. Son avance s'explique, entre autre, pour deux raisons: il est américain et est considéré comme le père de l’ultra populaire Pop Art. Autre confrontation intéressante, son contemporain et compatriote Miquel BARCELO est bien mieux coté, avec près de 45 % des lots vendus moins de 20 000 $ et près de 30 % des œuvres cédées plus de 100 000 $. Bien que le volume de ventes d'Antoni Tàpies soit plus important (618 ventes en 2011 contre 65 pour Barceló), il se classe en 236ème place contre la 98ème pour Barceló (Top 10 des artistes mondiaux classés par produit de ventes).

Un Grand accessible

 Toujours en 2011, seules 22 œuvres ont franchi les 50 000 € et sa meilleure enchère est remportée par Negro con dos rombos pour 420 000 £ chez Sotheby's Londres le 10 février 2011. De nombreux lots pourtant qualitatifs sont régulièrement ravalés car les amateurs se montrent sélectifs et privilégient les toiles des années 50 et 60. On peut aujourd’hui aisément acquérir une toile significative à moins de 20 000 $ comme se fut, parmi d’autres, le cas en juin 2011 avec X on varnish qui a trouvé preneur à 25 880 $ chez Lempertz (à Cologne). En dehors des tableaux, le marché propose des monotypes (procédé d'impression qui ne permet pas de faire plusieurs épreuves). Mais une fois encore, rares sont ceux a dépassé 15 000 $. Le marché abordable propose aussi de nombreux multiples, permettant l'acquisition d'une lithographie originale à quelques centaines de dollars. Antoni Tàpies est un géant accessible mais avec la raréfaction de ses œuvres et son rôle inestimable dans l'histoire de l'art, nous pourrions assister, dans les années à venir à une révision de sa cote. 

Source © Artprice.com

 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE