UPPER CONCEPT STORE Présente dans sa Galerie les oeuvres d’Olivier Megaton
du 16 juin au 16 juillet 2017 - Vernissage Vendredi 16 juin à partir de 19h

Réparti sur trois étages au cœur de l'Île Saint-Louis, Upper Concept Store est pensé pour les amoureux du beau et de l'utile, pour les amateurs d'art.

C'est Jacqueline Huang qui a eu l'idée de ce concept store atypique qui renvoie à l'idée d'une ascension sans fin. Ambitieuse et passionnée par l'art, cette designer, architecte d'intérieur et créatrice française d'origine chinoise, est tombée sous le charme de ce lieu au cœur de l'Île Saint-Louis.

Elle a ouvert les portes d'Upper Concept Store en septembre 2016. Elle s'occupe de l'architecture du lieu, de la boutique, des évènements et enfin la direction de la galerie. Ce lieu est devenu le repère incontournable des artistes, stylistes, designers ou encore cinéastes.

Connu internationalement du grand public pour avoir réalisé Le Transporteur 3, Colombiana ou encore les deux derniers Taken, Olivier Megaton n’est pas seulement réalisateur mais aussi peintre. Entre pochoirs, bombes ou encore peintures; il exprime son art sous différentes formes.
Pour sa première exposition au sein de Upper, Olivier Mégaton a choisi de présenter des oeuvres originales  créées spécialement pour cet évènement.
Nous vous convions donc à découvrir ces oeuvres durant notre vernissage qui se tiendra le Vendredi 16 juin à partir de 19h.

U P P E R  C O N C E P T  S T O R E
19 Rue des 2 ponts 75004 Paris
M. +33 783 24 54 84 - T. +33 142 49 29 96
www.upperconcept.com

UPPER CONCEPT STORE Présente dans sa Galerie les oeuvres d’Olivier Megaton
Lire la suite...

Les Mystères de la chambre noire: Photographic Surrealism 1920-1950

June 5 — July 28, 2017
UBU GALLERY    
416  EAST  59  STREET  
NEW  YORK  NY  10022   
T:  212.753.4444   
F:  212.753.4470
INFO(at)UBUGALLERY.COM   
http://www.ubugallery.com/  
GALLERY HOURS: M—F  11  AM  TO  6  PM

Ubu Gallery is pleased to announce an exhibition of photographic images by thirty-three avant-garde artists who experimented with surrealist methods. Utilizing techniques including photomontage, multiple exposures, combined negatives, brülage, photograms and the disarming juxtaposition of disparate images, the artists created unsettling realities. The artists embraced photography as a new medium in the 20th century in part because of the credibility of photography; the idea that the camera does not lie, lent itself to challenging our assumptions about reality.

Denise Bellon, Mannequin par André Masson Exposition Internationale du Surréalisme, Paris, January 17-February 24, 1938, Vintage gelatin silver print, 9 3/4 x 9 3/8 inches (24.8 x 23.8 cm), Stamped on verso

Denise Bellon, Mannequin par André Masson Exposition Internationale du Surréalisme, Paris, January 17-February 24, 1938, Vintage gelatin silver print, 9 3/4 x 9 3/8 inches (24.8 x 23.8 cm), Stamped on verso

Lire la suite...

PHOTO BASEL
coinciding with Art Basel
Booth # 23, Flatland Gallery
14 – 18 June, 2017
Volkshaus, Basel - Switzerland
Flatland Gallery presents Hendrik Kerstens & Ruud van Empel

Focus Hendrik Kerstens

Flatland Gallery is proud to present two very rare works of Hendrik Kerstens
at the third edition of PHOTO BASEL coinciding with the 48th edition of Art Basel, 2017.

In the work of Dutch photographer Hendrik Kerstens (1956) everything breathes Dutchness. It is in the hemisphere of the radically realist paintings of Dutch masters that Kerstens explores the photograph as a surface, a platform to study contemporary ordinary objects in historical portrait tradition. In this, his daughter Paula is a continuous element in his photographs, wearing down-to-earth styles of headwear made of or consisting of simple materials or objects as aluminium foil, bubble wrap, wet towel, plastic bag, or paper roll. Kerstens appreciates how those common, sometimes, disposable objects can take a rich character, switching their ordinary and pure functional purpose to a permanent, frisky, vivid and sustainable impression. Taken out of their original context those, now, versatile objects become multifunctional and more valuable.
 
In the works exhibited at PHOTO BASEL - the new Blue Turban (2017) and the very rare Cosy (2012) and Napkin (2009) -  the ambition to illustrate the dialogue between history and contemporary life, rich and sober, functional and valuable, come together. Kerstens accomplishes to renew and contemporize history while boosting the position and function of day-to-day objects.

Cosy, 2012, 62,5 x 50 cm, raw/color negative 4/5 inch - ultrachrome, edition of 5 + 2 AP, available AP 1 © Hendrik Kerstens

Cosy, 2012, 62,5 x 50 cm, raw/color negative 4/5 inch - ultrachrome, edition of 5 + 2 AP, available AP 1 © Hendrik Kerstens

Lire la suite...

Gérard SCHLOSSER
27/04/2017 - 27/05/2017
Galerie Laurent Strouk
galerie(at)laurentstrouk.com
www.laurentstrouk.com
2 avenue Matignon F-75008 Paris
Tel : (+33) 1 40 46 89 06 Fax : (+33) 1 40 46 89 04


De sa formation initiale d’orfèvre à l’Ecole des Arts Appliqués, le peintre français Gérard Schlosser (1931) a conservé une attention particulière au détail, une manière qui lui est propre d’assembler avec une infinie minutie des fragments d’images jusqu’à composer de petite scène avec ou sans personnages qui sont comme la trace d’une histoire qui se jouerait hors-cadre.

Les codes techniques du peintre sont toujours identiques et toujours recommencés. Une trame narrative supposée est plus ou moins suggérée par les titres incisifs, fragmentaires, au sens parfois équivoque : « Elle est belle », « Tu sais où il est », « C’est pas lui », « Fais pas le con », « C’est pas si mal », « Sur le mur »… Ils renforcent un flottement recherché qui suggère une histoire incertaine qui peut se prolonger hors du cadre. Ces petites voix qui se font entendre rappellent à chacun un moment de vie fugace, banal qui reste inscrit dans des souvenirs d’instants authentiquement vécus. Ces citations de vie, ces passages du temps ensevelis dans la mémoire revivent dans l’actualité de la peinture.

Avec sa dernière série de 27 tableaux présentée à la galerie Laurent Strouk du 28 avril au 27 mai 2017, Gérard Schlosser semble s’exposer dans un multiple jeu de miroirs quand il propose des personnages de dos qui s’inscrivent dans des fragments de toiles de Fernand Léger. Devant les œuvres du créateur du Modernisme, ces figures s’interrogent, nous interrogent et proposent une mise en abîme de la peinture.

Gérard Schlosser Une illusion 2016 Acrylique sur toile sablée 150 x 150 cm Courtesy Galerie Laurent Strouk

Gérard Schlosser Une illusion 2016
Acrylique s/toile sablée 150 x 150 cm
Courtesy Galerie Laurent Strouk

Lire la suite...

Daniel Dezeuze // Claude Viallat
20 05 17 > 15 07 17 / vernissage le samedi 20 mai
Galerie Catherine ISSERT
2 ROUTE DES SERRES •
F - 06570 SAINT-PAUL •
T 33(0)4 93 32 96 92 •
F 33 (0)4 93 32 78 13
• info(at)galerie-issert.com
www.galerie-issert.com

Cet été, les musées de la ville de Nice célèbrent ses « Ecoles de Nice » (les mouvements artistiques ayant animé la Côte d’Azur après la seconde guerre mondiale et jusqu’aux années quatre-vingt) : en écho à cette manifestation, la galerie Catherine Issert consacre une exposition à deux acteurs majeurs de cette période, Daniel Dezeuze et Claude Viallat. Ainsi, Catherine Issert rappelle le rôle important que sa galerie a joué dans l’émergence des artistes du mouvement Supports/Surfaces.

En effet, l’ouverture en 1975 de la galerie se fit avec la complicité de Claude Viallat, alors âgé de 39 ans et entouré pour l’occasion de Bernard Pagès, Patrick Saytour, Toni Grand et Christian Jaccard ; suivie en 1976 par une exposition de Daniel Dezeuze, alors âgé de 34 ans. A cette époque, le mouvement Supports/Surfaces, fondé par Dezeuze, Saytour et Viallat, adopte une posture critique vis-à-vis du tableau et fait de l’analyse de ses constituants essentiels – le support et la surface – les éléments mêmes de sa réflexion plastique. Le groupe est à peine formé que déjà il se délite ; il n’aura existé que de 1968 à 1971, pourtant les questionnements fondamentaux qu’il aura engendrés influenceront longtemps, et peut-être aujourd’hui encore, la création contemporaine. En 1970, Daniel Dezeuze et Claude Viallat furent à l’initiative de l’exposition emblématique du groupe à l’ARC (Musée d’Art Moderne de la ville de Paris) ; quarante ans après, ces deux artistes font toujours preuve d’une énergie indéniable en prolongeant leur quête d’une peinture renouvelée et décloisonnée.

Claude Viallat Sans Titre, 2016 Acrylique sur carton 50 x 35 cm

Claude Viallat
Sans Titre, 2016
Acrylique sur carton 50 x 35 cm

Lire la suite...

RAYK GOETZE
01 juin – 07 juillet 2017 « BARBARIE SPLENDOUR »

GALERIE CHARRON - PARIS
Peinture - Photographie - Sculpture
43 rue Volta, 75003 Paris
09 83 43 12 05  – 06 69 36 25 32
contact(at)galeriecharron.com
www.galeriecharron.com

La Galerie Charron, fondée en 2007 située rue Volta au cœur du Marais, se singularise dans le paysage artistique parisien par un fervent engagement à la création d'un pont artistique entre la France et l'Allemagne. Du 1er juin au 7 juillet 2017 la Galerie Charron invite Rayk Goetze, peintre allemand issu de la Nouvelle Ecole de Leipzig au travers d'une exposition intitulée Barbaric Splendour. L'oeuvre de Rayk Goetze porte sur l'appropriation d'un nouveau langage visuel dans un cadre historique et questionne ainsi l'identité d'une peinture contemporaine tout en dévoilant ses inspirations aux grands Maîtres de la Renaissance, du Maniérisme et du Baroque.

En partenariat avec les Jeudis Arty, vernissage le 1er juin de 18h à 22h

©Rayk Goetze, Traumfrau, Huile et acrylique sur toile 2017  Dim. 145 x 80 cm, courtesy Galerie Charron.

©Rayk Goetze, Traumfrau, Huile et acrylique sur toile 2017
Dim. 145 x 80 cm, courtesy Galerie Charron.

Lire la suite...

Jean-Pierre Schosteck, Maire de Châtillon
Thierry Braconnier, Adjoint au Maire délégué à la Culture et à la Vie associative
Caroline Quaghebeur, Directrice de la Maison des Arts
sont heureux de vous inviter à visiter l'exposition KARINE BOULEAU du 19 mai au 24 juin 2017
Maison des Arts
11 rue de Bagneux - 92320 Châtillon
Tél. 01 40 84 97 11
http://maisondesarts-chatillon.fr/
Exposition ouverte du mardi au dimanche, de 14h à 18h - entrée libre.

Diplômée de l'Ecole des Beaux-Arts de Paris en 2012 (atelier Jean-Luc Vilmouth), Karine Bouleau mène un travail cohérent et délicat autour du jeu et des possibilités d'interactions sociales qu'il engendre.

Elle extrait tout ornement d'objets ou de mobiliers sortis de l'enfance, mettant ainsi en exergue leur structure. Ils deviennent alors des modules que l'on peut recomposer à l'envi pour en faire ce que Karine Bouleau nomme « des lieux d'échanges et supports d'imaginaire ».

Ses recherches prennent des aspects multiples : dessins, peintures, installations, sculptures ou encore vidéo, alliant savoir-faire technique et poétique de la fragilité.

Pour cette première exposition personnelle, Karine Bouleau présente également des œuvres très récentes explorant la thématique du voyage.

L'ensemble se lit alors comme les pièces d'un puzzle que l'on voudrait ne jamais achever.

Le soir du vernissage une navette pour le retour au métro sera mise en place

Karine Bouleau
Lire la suite...

Alerte à la bombe
Miss Tic
Galerie Lélia Mordoch
50, rue Mazarine 75006 Paris | Tél +33 (0)1 53 10 88 52
lelia.mordoch.galerie(at)wanadoo.fr | www.leliamordochgalerie.com
Ouverture du mardi au samedi de 11h à 19h

Urban Art Fair Paris 2017
Carreau du Temple, Paris 75003

La galerie Lélia Mordoch présente
Les œuvres de Miss Tic : stand n°26
du jeudi 20 avril au dimanche 23 avril 2017

Dédicaces du livre de Miss Tic le samedi 22 avril de 15h à 16h30
et le dimanche 23 avril de 16h à 17h30

Alerte à la bombe © Miss Tic/ADAGP

Alerte à la bombe © Miss Tic/ADAGP Courtesy Galerie Lélia Mordoch

Thibaut de Réimpré
« Morceaux choisis,
25 ans de fracas, de combustions et d’aventure »
du 18 mai au 17 juin 2017
Vernissage le jeudi 18 mai 2017
dans le cadre d’Art Saint Germain des Prés
Galerie ARCTURUS - 65 rue de Seine - 75006 PARIS Tél : 01 43 25 39 02
e-mail : arcturus(at)art11.com - web : www.art11.com/arcturus
facebook : www.facebook.com/GalerieArcturus twitter : twitter.com/GalerieARCTURUS
Instagram : www.instagram.com/galerie_arcturus

Cela fait plusieurs années que Thibaut de Réimpré n’a pas eu d’exposition personnelle  dans une galerie parisienne.

Suivant avec passion son travail depuis de très nombreuses années, j’ai  choisi avec lui de tourner notre regard vers l’aventure des 25 dernières années.

Sous le calme apparent et le sourire de Thibaut, bouillonne une profusion de forces telluriques, un fracas, un chaos de couleurs et d’enchevêtrements de lignes qui éclatent dans ses œuvres.

Ces morceaux choisis témoignent du dynamisme, de la constance, de l’engagement de son œuvre : le sujet central est « la peinture, ici et maintenant » comme le dit Philippe Piguet.

Sa peinture est à la fois élégante et forte, elle pousse à s’abandonner au  simple plaisir de la peinture, d’en suivre les méandres, les matières et les couleurs dans un engagement complet du corps et de l’imagination. Elle pousse à la rêverie active, donne de l’énergie et de l’enthousiasme, elle nous rend, passionné de la vie.

Cette exposition constitue donc un moment important pour cet artiste, actif depuis 1974, qui a une place singulière dans le mouvement de l’abstraction lyrique.

Nous vous accueillerons avec plaisir sur rendez-vous à un horaire de votre choix afin de vous fournir tout renseignement / matériel complémentaire dont vous pourriez avoir besoin.

Anne de la Roussière (06 80 16 15 88)
Galerie ARCTURUS

Thibaut de Réimpré Acrylique sur papier, 100 x 100 cm, 1991

Thibaut de Réimpré Acrylique sur papier, 100 x 100 cm, 1991

Lire la suite...

Élections présidentielles 2017 dans l’espace RVB
Performance artistico-électorale une proposition de Jeff Manzetti
ADDICT GALERIE
14/16 Rue de Thorigny
75 003 Paris
T : +33(0)1 48 87 05 04
info(at)addictgalerie.com
www.addictgalerie.com
Ouverture des bureaux de vote le Jeudi 20 Avril 2017 de 18h à 22h
Vendredi 21 Avril & Samedi 22 Avril de 14:00 à 20:00
Venez voter pour l’énergie vibratoire des candidats à l’élection présidentielle 2017 !
Avec la participation du projet «les Mariannes» initié par Julianne Rose.

En France, les 23 avril et 7 mai 2017, 44,6 millions de citoyennes et de citoyens sont appelés à désigner le prochain  Président  de  la  République  qui  sera  élu  pour  un  mandat  de  cinq  ans  au  scrutin  uninominal majoritaire à deux tours. A l’occasion de cette élection majeure, le corps électoral choisira, dans le secret de l’isoloir, celui qui sera, aux termes de la Constitution de la Ve République, le garant des institutions et le gardien des libertés collectives et individuelles. Sacrée responsabilité !
Dans une démocratie, « le pire des régimes à l’exception de tous les autres » selon Winston Churchill, si voter est un droit, voter en son âme conscience devrait être un devoir. L’affaire n’est pas aussi simple qu’il n’y parait. Nombreux sont les paramètres, conscients ou inconscients, qui peuvent (pré)déterminer les comportements électoraux.
Tout d’abord, nous le savons bien, pléthores d’études l’ont démontré, le choix du bulletin qui sera glissé dans l’urne peut dépendre de variables sociologiques, comme l’âge de l’électeur ou sa situation sociale, de facteurs partisans qui orientent idéologiquement les votes et enfin d’intérêts particuliers, certains votant avec l’objectif de maximisation de leurs intérêts à court terme.
De même, comment la liberté de conscience des électeurs peut-elle s’épanouir, quand à l’heure de la « médiacratie », les campagnes électorales s’organisent autour de faiseurs de roi, instituts de sondage et autres conseillers en image. Ainsi, les débats de fond, programmes contre programmes, laissent peu à peu place à une sorte de concours du meilleur buzz médiatique. Bienvenus dans l’ère du marketing politique !
Au regard de l’enjeu national que représente toute élection présidentielle, faisons le vœu malgré tout qu’une  frange  de  l’électorat  (importante  espérons-le  !)  saura  se  déterminer  en  totale  conscience  et résistera aux logiques implacables du « système ».

Citoyennes, citoyens, c’est à une toute autre élection que vous êtes convoqués, les 20, 21 et 22 avril. En effet, il vous est proposé de quitter temporairement le bleu, blanc, rouge de la République française pour vous glisser dans le rouge, vert, bleu de l’Espace RVB. A l’occasion d’une performance artistico-électorale, vous aurez la possibilité de procéder à une élection particulière. En effet, il s’agira d’élire votre candidat
parmi les onze « vibrations » des prétendants de l’élection présidentielle de 2017 réalisées par l’artiste Jeff Manzetti.
Si,  dans  le  cadre  de  cette  élection  présidentielle,  la  République  convoquera  votre  raison,  c’est  votre émotion que l’Espace RVB invitera à s’exprimer. Soyez rassurés, aucune propagande, aucun programme électoral, aucune enquête d’opinion ne tenteront de vous manipuler pour influencer votre vote. Face à une démarche artistique s’appuyant sur une réalité politique, il vous sera proposé de laisser totalement libre court à vos émotions et de donner pleinement la possibilité à votre sensibilité de s’exprimer sans état d’âme ... mais en votre âme et conscience.
Alors : aux urnes, citoyennes et citoyens !
Sébastien Zonghero
Chargé de court en Droit constitutionnel - Université Paris XII
Membre du Comité électoral de l’Espace RVB

Addict Galerie 2017
Lire la suite...

PASCAL HAUDRESSY
Guest LAURENT BOLOGNINI
IN BETWEEN

20.04.17 - 22.07.17
Opening 19.04.17, 6pm > 9pm
Irene Laub Gallery
8b rue de l'Abbaye
Brussels 1050
Belgium
www.irenelaubgallery.com

ART BRUSSELS 2017
Stand A04
Pascal Haudressy, Donato Piccolo,
Jonathan Sullam, Roeland Tweelinckx
20.04.17 > 23.04.17
GALLERY NIGHT à la Irène Laub Gallery
21.04.17, 18H > 21H

À la lisière de la perception
 
De prime abord, deux grands formats carrés dont on ne sait trop s'il s'agit de peinture abstraite ou de photographie. On y voit des plans, des volumes et des perspectives. Un jeu subtil de nuances de blancs et de gris font songer à un espace probablement fictif, comme ont pu en concevoir des photographes, mais aussi des peintres, qui seraient partis d'une maquette avant de l'agrandir.
La photographie tiendrait plutôt la corde car, petit à petit on se rend compte que l'image fait office d'écran pour une projection qui vient non pas s'y superposer, mais s'y intégrer totalement. Un décor - écran, comme réceptacle d'une projection qui s'y confond. Est-ce pour autant une installation vidéo ? Non. Un environnement ? Non plus, les dimensions spatiales et volumétriques étant absentes. Ces grands carrés sont en fait des peintures abstraites où vient s'imbriquer une autre image sous forme de projection, délimitant un plan virtuel tout en créant un événement qui l'est tout autant. Une technologie sophistiquée projette un rai de lumière fixe qui vient parfaitement s'intégrer dans la composition picturale et sert de point départ à l'irruption d'une action extérieure que l'on finit par identifier comme une inondation larvée ou la lente insinuation d'une fumée, trop légère pour paraître menaçante. On a presque l'impression qu'il s'agit là d'éléments naturels qui viendraient s'immiscer en douceur dans cet environnement serein, presque clinique.

Pascal Haudressy, Monolithe 05, 2016, Mixed media,  oil and video projection on canvas,  numeric loop, 200 x 200 cm

Pascal Haudressy, Monolithe 05, 2016, Mixed media,
oil and video projection on canvas,
numeric loop, 200 x 200 cm

Lire la suite...

 

GALERIE JEAN FRANCOIS CAZEAU
8 rue Sainte Anastase

75003 Paris

+33 (0)1 48 04 06 92
+33 (0)6 03 79 76 26

www.galeriejfcazeau.com
jfc(at)galeriejfcazeau.com

Du mardi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous

Maria Tyl, « Art Abstrait géométrique - autour de la collection Kouro », Editions Galerie le Minotaure, Galerie Jean-François Cazeau et Galerie Alain le Gaillard, 2017.

L'Abstraction géométrique  abstraite  est composée de plusieurs courants historiques qui ont eu recours à l'utilisation de formes géométriques et de couleurs disposées en aplats mais aussi en sculpture. On retient parmi les " pionniers " de l'Art abstrait František Kupka,  Robert et de Sonia Delaunay, Mondrian. Mais c'est oublier le pionnier des pionniers : Auguste Herbin que le Polonais Kouro fut le premier à défendre. Maria Tyl met donc les pendules à l'heure. Herbin demeure et théoricien et le praticien de tous les abstracteurs déjà cités mais aussi de Kandinski, Vilmos, Schwiiters, Seuphor entre autres. Plusieurs mouvement y seront associés en Europe entre les deux guerres - tels  que les groupes « Cercle et Carré », « L'art concret », « Abstraction Création » et plus tard avec le groupe zurichois de l'abstraction.

Souvent opposé - à tord ou à raison -  au Surréalisme. L'Abstraction géométrique s'est manifestée surtout après guerre en tant que courant opposé à l'Abstraction lyrique, appelée également informelle. L'Abstraction géométrique est à cette époque dominée par Magnelli,  Domela et toujours Herbin. Kouro ne cesse de le défendre. Et  le mouvement  va trouver aux USA des relais avec Josef Albers et sa série d' « Hommage au carré »  puis Ellsworth Kelly et Ad Reinhardt. Il a aussi des prolongements dans certaines créations de l'Art cinétique, ainsi qu'en des œuvres du Minimal Art américain (Frank Stella, Sol LeWitt, Carl Andre, Donald Judd) voire   dans l'Art conceptuel.

Art Abstrait Géométrique
Lire la suite...

La part dévoilée
Arnaud Franc et Fabrice Domenet
vernissage le jeudi 11 mai de 18h30 à 22h
exposition du 12 mai au 10 juin 2017

Galerie Mondapart
80 rue du Château
92100 Boulogne-Billancourt
www.mondapart.com
Galerie ouverte du mercredi au samedi de 14h30 à 19h30 et sur rendez-vous
La galerie Mondapart présente « La part dévoilée », un duo plastique mettant en scène le dessin et la peinture d'Arnaud Franc ainsi que la photographie de Fabrice Domenet.
L'œuvre sur papier et toile d'Arnaud Franc (1966) est présentée en permanence à la Galerie Mondapart depuis 2008. Fabrice Domenet y est présenté pour la première fois. Les deux artistes ont récemment collaboré à une performance de découverte plastique grâce à la danse. « Du visible à l'invisible » : performance pour 13 danseurs autour du travail d'Arnaud Franc.

De prime abord, aucune collusion entre le travail d'Arnaud Franc et celui de Fabrice Domenet. La figure, le corps d'un côté, puis la nature de l'autre. Tout est écrit si ce n'est qu'au-delà du sujet  et de l'image, il y a l'émotion, les sensations, ce que les artistes transmettent et souhaitent partager. Ce qu'ils donnent à voir et ce qu'ils nous demandent de chercher.

Chez Arnaud Franc l'énergie du mouvement crée des corps peints, en fulgurance. Les contours émergent d'abord, les couleurs explosent ensuite. L'échange avec le modèle vivant préfigure de l'œuvre, dans une chorégraphie puissante de mouvements et de positions éclairées par les demandes de l'artiste. Historiquement danseur interprète, Fabrice Domenet s'est lui aussi depuis toujours consacré à l'art du mouvement, il partage avec Arnaud Franc la grâce et la connaissance du corps dans ses élucubrations sensorielles.

Arnaud Franc et Fabrice Domenet
Lire la suite...

Présences
Galerie Jeanne Bucher Jaeger
Espace St Germain
53 rue de Seine
75 006 Paris – France
T +33 (0) 1 42 72 60 42
http://jeannebucherjaeger.com/fr/
info(at)jeannebucherjaeger.com
Mardi-Samedi, 10 h - 18 h

Magdalena Abakanowicz - Fermín Aguayo - Gérard Barthélemy - Miguel Branco - Dado - Eugène Dodeigne - Jean Dubuffet - Gérard Fromanger - Louis Le Brocquy - Antonio Segui - Arpád Szenes - Maria Helena Vieira da Silva

Galerie Jeanne Bucher Jaeger Espace St Germain 53 rue de Seine 75 006 Paris – France
Lire la suite...

Corps et Ames - Un regard prospectif
Galerie Jeanne Bucher Jaeger
Espace Marais
5 et 7 rue de Saintonge
75 003 Paris – France
T +33 (0) 1 42 72 60 42
http://jeannebucherjaeger.com/fr/
info(at)jeannebucherjaeger.com
Mardi-Samedi, 10 h - 19 h

Fermín Aguayo - André Bauchant - Michael Biberstein - Roger Bissière - Miguel Branco - Youla Chapoval - Fred Deux - Jean Dubuffet - Alberto Giacometti - Antony Gormley - Günter Haese - Zarina Hashmi - Stanley William Hayter - Evi Keller - Charles Lapicque - Louis Le Brocquy - Fernand Léger - Jean Lurçat - Alfred Manessier - André Masson - Rui Moreira - Kunihiko Moriguchi - Louis Nallard - Vera Pagava - Jean-Paul Philippe - Hans Reichel - Susumu Shingu - Nicolas de Staël - Arpád Szenes - Mark Tobey - Fabienne Verdier - Maria Helena Vieira da Silva - Paul Wallach - Etienne Bertrand Weill - Yang Jiechang - Arts Premiers

Galerie Jeanne Bucher Jaeger Espace Marais 5 et 7 rue de Saintonge 75 003 Paris – France
Lire la suite...

Konrad Klapheck
Derrière le rideau
6 avril – 13 mai 2017
Vernissage jeudi 6 avril à partir de 18h

Galerie Lelong
13 Rue de Téhéran, 75008 Paris
+ 33 1 45 63 13 19
www.galerie-lelong.com
info(at)galerie-lelong.com
Konrad Klapheck, né à Düsseldorf en 1935, a choisi d'intituler cette nouvelle exposition à la Galerie Lelong Derrière le rideau. « Il est des rideaux très différents et il faut distinguer entre le rideau qui se ferme, tiré par un vicomte mozartien voulant cacher les libertés qu'il prend avec la jolie femme de chambre, et le rideau qui s'ouvre sur une scène de théâtre ou un spectacle musical »  explique l'artiste. Et pour cause, sur les toiles récentes qui composent cet ensemble, il nous donne à voir tour à tour des artistes, instrumentistes ou contortionnistes, en représentation, rideau ouvert et des couples qui, rideaux fermés, affichent une certaine forme d'intimité. Mais Klapheck ne s'arrête pas à cette forme de dualité évidente qui veut que le rideau ouvert concerne la sphère publique et le rideau fermé la sphère privée. Il peint aussi des nus qui s'exposent devant le rideau, dans le cadre d'un cours de modèle vivant, par exemple, ou un musicien observant le public derrière le rideau, juste avant d'entrer en scène.

Pour cette exposition, Klapheck présente aussi quelques nouvelles machines, ces tableaux à la fois étranges et familiers qu'il peint depuis le milieu des années 50. On retrouve dans ces peintures, la même rigueur méticuleuse, la même surprenante et inquiétante étrangeté que dans ses peintures du XXe siècle, preuve qu'il n'avait pas tiré le rideau sur elles.

À paraître : Repères n°168 avec des textes de Kay Heymer et Konrad Klapheck.

 Konrad Klapheck Derrière le rideau, 2015, acrylique sur toile, 130 x 100 cm

Konrad Klapheck Derrière le rideau, 2015, acrylique sur toile, 130 x 100 cm

Lire la suite...

Miguel MACAYA - Ivan FRANCO,
Un face à face Espagnol
du 23 février au 25 mars 2017

Galerie ARCTURUS
65 rue de Seine
75006 PARIS
Tél : 01 43 25 39 02
e-mail : arcturus(at)art11.com - web :
www.art11.com/arcturus
facebook : www.facebook.com/GalerieArcturus
twitter : www.twitter.com/GalerieARCTURUS
Instagram : www.instagram.com/galerie_arcturus

Depuis ses débuts en 1999, la Galerie ARCTURUS a défendu la scène contemporaine espagnole en faisant connaitre des artistes tels que Miguel MACAYA, Regina GIMENEZ, Alejandro QUINCOCES ; plus récemment elle a organisé la première exposition personnelle en dehors d’Espagne de Lidia MASLLORENS, exposée depuis à Singapour, aux Etats-Unis et en Europe, Nous proposons en février 2017 un face à face entre un artiste bien connu de la galerie, Miguel MACAYA, et un nouvel artiste émergent Ivan FRANCO FRAGA.
Tous les deux ont choisi une figuration sobre, et sont attachés à réaliser des tableaux à l’huile ou des dessins au crayon, chacun ayant un mode d’expression propre.

Ivan Franco crayon sur papier 100 x 100 cm

Ivan Franco crayon sur papier 100 x 100 cm

Lire la suite...

"L'Odyssée d'Ody" SABAN croise les œuvres "From bad to worse" de François JAUVION .
jusqu'au 18 mars 2017
Galerie Hervé Courtaigne
53, rue de Seine, 75006 Paris - France
+33 (0)1 56 24 23 00

www.hervecourtaigne.com

Ody SABAN est une artiste née en 1953 à Istanbul. Elle vit et travaille en France depuis 1977.

Issue d'une famille juive séfarade et initiée à la peinture par son beau-père musulman , peintre miniaturiste ,  elle est élevée par des religieuses catholiques françaises et italiennes.

Ody Saban a étudié à l'université de Haïfa en Israël avant de s'installer à Paris où elle a fréquenté l'Ecole des Beaux-Arts jusqu'à 1980.

Elle a longtemps séjourné aux Etats-Unis avant de revenir définitivement en France.

Son art s'apparente à l'Art Brut/Art Singulier mais aussi au Surréalisme (Roberto Matta, Remedio Varo...) tout en pratiquant de multiples expressions plastiques :

la peinture, le dessin, la sculpture mais aussi la poésie, l'écriture, les performances...

Elle s'implique dans divers mouvements de femmes. Elle a joué un rôle important dans le Mouvement Art Cloche en 1984.

Ody SABAN "5712 Assemblée de femmes : Les constructrices d

Ody SABAN "5712 Assemblée de femmes : Les constructrices d'un sourire aérien" 2011 aquarelle et encre de Chine sur papier 116 x 148 cm

Lire la suite...

A LA MARGE DAPHNÉ LALONDE

Vernissage le jeudi 16 mars de 18 à 21 heures
Exposition du 16 mars au 22 avril 2017
GALERIE VALERIE DELAUNAY
22 rue du Cloître Saint-Merri
75 004 Paris
contact(at)valeriedelaunay.com

Site de la galerie : http://www.valeriedelaunay.com/expositions

La galerie est ouverte le lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi de 12h à 19h et sur rendez-vous.

Daphné Lalonde peint, Daphné dessine, Lalonde lévite. Ne cachez pas votre surprise, car l'artiste ne rêve que de cela : vous surprendre et vous faire voir et lire quelque chose d'invisible, d'incompréhensible. Il y a beaucoup de choses à voir, de choses à lire, comme dans la machinerie des âmes. L'âme est un corps comme un autre, plein de ses atomes particuliers et de ses délicieux fantômes. Tel un « arum si beau »... Alors oui, vous trouverez dans le sac de la passagère du Sans-Souci plein d'objets singuliers, dérangeants d'anatomie, découpés au scalpel et réinventés d'après nature comme des tableaux vivants...

DAPHNÉ LALONDE Jardin secret, 2016,  acrylique et crayon sur papier toilé, 140 x 157 cm

DAPHNÉ LALONDE Jardin secret, 2016,
acrylique et crayon sur papier toilé, 140 x 157 cm

Lire la suite...

Jean-Pierre Schosteck, Maire de Châtillon
Thierry Braconnier, Adjoint au Maire délégué à la Culture et à la Vie associative
Caroline Quaghebeur, Directrice de la Maison des Arts

sont heureux de vous inviter à visiter l'exposition Romain Bernini à partir du 15 mars 2017

Maison des Arts
11 rue de Bagneux - 92320 Châtillon
Tél. 01 40 84 97 11

Il y a là des étendues de peinture, par aplats et coulures, dans lesquelles l'Homme se trouve en lévitation, et où, parfois même, il disparaît, laissant entrevoir un paysage archaïque, entre rêve et réalité, bannissant tout repère, faussant les perspectives, échappant à toute narration.

Dans les peintures de Romain Bernini, le temps semble s'être arrêté et l'irrationnel, le magique prennent possession de la contemporanéité des personnages.

Une tension ne peut qu'émaner de ces différents registres.

Cette représentation de l'Homme vient poser des situations, parler d'un état du monde. Un monde où tout va trop vite et où la seule échappatoire tient dans l'instant où les paupières se ferment, entre le souvenir d'une image fixe et un flou naissant, lorsque le corps cède à l'esprit.

A travers ces associations contradictoires, Romain Bernini évoque également la remise en question des territoires et des identités. Le silence s'installe, nous laissant dans un état contemplatif mais aussi méditatif.

Romain Bernini Exposition Maison des Arts Châtillon
Lire la suite...

Exposition Paris-Moscou, la diagonale du rêve
La Galerie Jean Denis Walter
à partir du 18 janvier 2017

Une exposition de Gérard Uféras consacrée à la danse, entre l'Opéra National de Paris et le Bolchoï de Moscou. Il rend hommage à la famille de la danse. Il le fait avec la même exigence, la même persévérance et la même sensibilité qu'ont ceux qu'il a observés.

Galerie Jean Denis Walter, 56 bd de Latour Maubourg, 75007
Métro : arrêt Latour Maubourg ligne 8/ Voiture : Parking des invalides
Quand? Mercredi 18 janvier, 18h30 - 21h00
Pour toute question : Hélène Demicheli & Jean Denis Walter

Par mail : jeandeniswalter(at)gmail.com

ou demicheli.helene(at)gmail.com -

Par téléphone : 06.60.07.30.63 / 06.45.77.99.00

 
Gérard Uféras
Lire la suite...

Du 3 janvier au 28 février, venez admirer les 19 tableaux du peintre Lionel Sourisseau exposés à la Galerie du caveau de l'Union des Producteurs de Saint-Émilion lieu-dit Haut Gravet..

Informations pratiques :
La galerie est ouverte du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h.
Téléphone : 05.57.24.70.71 voir le site internet
Le vernissage aura lieu mercredi 11 janvier,

En ce début d’année, l’Union de Producteurs de Saint-Emilion a le plaisir et le grand privilège d’accueillir une exposition hors norme sous la houlette de Claude PERUSAT, marchand d’art Collectionneur de Libourne. L’exposition qui compte 19 toiles se tient à la Galerie du Caveau de l’UNION DES PRODUCTEURS jusqu’au 28 février inclus. « Des tableaux inédits réalisés pour cette exposition », note Claude Pérusat.

"Né le 20 octobre 1951 à Saumur, le même jour que Arthur Rimbaud, hasard ou coincidence il écrit de nombreux poèmes qui lui apparaissent comme des songes.
Cet univers poétique, ses connaissances du chamanisme, l'importance de la spiritualité, la place de l'âme dans l'art, l’amènent tout naturellement à la création picturale. Il aurait eu sa place dans le livre de René Huyghe "l'Art et l'âme" édité chez Flammarion en 1968.
On retrouve dans ses oeuvres la marque des grands artistes de notre temps : « une écriture parfaitement reconnaissable et identifiable » comme l’aurait fait remarquer Emmanuel David le marchand découvreur de Bernard Buffet, l'incarnation de la vie d'une époque. Sourisseau  est un artiste qui reçoit en permanence des images et des messages qui nous comblent de bonheur par la richesse de sa palette chromatique.  Ses peintures, colorées et au trait brut, sans artifices, parfois accompagnées de collages, ne sont pas sans rappeler les œuvres de Robert Combas, mais peut-être encore davantage le talentueux et regretté Jean-Michel Basquiat avec lequel il partage  le goût pour l’art haïtien que l’on retrouve en filigrane dans la plupart de ses tableaux. A nous de décripter la complexité et le mystère de la lecture de ses œuvres.

Article paru dans le Journal SUD-OUEST

Lien vers l'article Journal LE RESISTANT

Exposition Lionel Sourisseau à la Galerie du caveau de l
Lire la suite...

A l’occasion de la grande retrospective au MOMA de New York, la jeune galerie d’art Moderne Benjamin Sebban Fine Art présente son premier Solo Show
consacré à l’artiste Francis Picabia.


Exposition du 10 Janvier au 10 Fevrier 2017 à la galerie

Benjamin Sebban Fine Art
4, rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris VIII.
Preview Lundi 9 Janvier 2017 de 14h00 a 21h00.

http://www.benjaminsebban.com/

+33 (0) 1 44 94 08 25

contact(at)benjaminsebban.com


L’exposition intitulée «PICABIA PICABIA PICABIA » sera consacrée à la période 1920/1940 .
Elle présentera des oeuvres rares de la période des transparences comme des portraits des années 40, Françoise Rosay, Ingrid Bergman, Yvonne Printemps ou encore un portrait incroyable de Marcel Duchamp en Rrose Sélavy.

Picabia Portrait d

Picabia Portrait d'Yvonne Printemps, 1943
Huile sur panneau 76 x 53 cm

Lire la suite...

UPPER CONCEPT STORE
19 rue des 2 Ponts
75004 PARIS

Tel. +33 1 42 49 29 96
http://www.upperconcept.com/
Email : uppersarl(at)gmail.com
TRANSVERSAL PERSPECTIVE
L’espace Concept Store / Galerie d’Art «UPPER», situé au cœur de Paris, sur l’Ile Saint-Louis, 19, rue des Deux-Ponts, organise pour la première fois une exposition d’art sur l’ensemble de son espace. Se transformant exclusivement en galerie le temps d’une manifestation éphémère du 26 Janvier au 7 Février 2017.
Transversal  Perspective  est  une  invitation  à  découvrir  l’approche  d’un  Duo  de  créatifs  sur  l’analyse  de  l’Art,  en  vue  de  suivre  une  série  d’expositions  ciblés  sur  des  thèmes  précis,  avec  toujours cette même approche.
TRANSVERSAL  PERSPECTIVE a  pour  objet  de  présenter  la  vocation  de  l’espace  Upper  et  l’approche des expositions à venir

Upper  est  depuis  sa  création  pensé  pour  allier  art  mode  et  design  comme  un  tout  uni.  Pour  la  créatrice  du  concept Jacqueline Huang, l’Art s’exprime dans toutes les disciplines et sur tous les supports. Dans l’appréciation d’une œuvre, seul compte la capacité de l’artiste à transmettre ce qu’il avait en tête ou sur le cœur.
Le savant mélange qui s’opère chez Upper est due à la rencontre entre deux personnes ayant une vision semblable de l’Art : Jacqueline Huang et le commissaire d’exposition Max Mogan Gielniewski.

UPPER CONCEPT STORE
Lire la suite...
 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice