Jean-Pierre Schosteck, Maire de Châtillon
Thierry Braconnier, Adjoint au Maire délégué à la Culture et à la Vie associative
Caroline Quaghebeur, Directrice de la Maison des Arts  
 
sont heureux de vous inviter à visiter l'exposition:
 
Jacques Grinberg
Entre chair et esprit
du 15 janvier au 28 février 2016
Maison des Arts
11 rue de Bagneux - 92320 Châtillon
Tél. 01 40 84 97 11
http://maisondesarts-chatillon.fr/

Exposition ouverte tous les jours sauf le lundi, de 14h à 18h jusqu'au 28 février 2016.

Né en 1941 à Sofia (Bulgarie), Jacques Grinberg et sa famille s’installent en Israël en 1954. Scolarisé dans un kibboutz, il part, à 17 ans, étudier aux Beaux-Arts de Tel-Aviv. En 1961, il s’installe à Paris pour se confronter à la capitale des arts.

Il fait alors partie des précurseurs de la Nouvelle Figuration mais s’en détache rapidement. Jacques Grinberg suit alors sa propre voie avec, en fil rouge, la volonté de dénoncer les oppressions : « Je veux peindre pour les autres ».

jacques grinberg

Jacques Grinberg Huit (ou Autel) 1974
encre de chine, 50 x 65 cm
Pour cette exposition, la Maison des Arts a sélectionné un ensemble d’oeuvres retraçant le parcours de l’artiste de 1960 à 2000 témoignant de ses principales sources d’inspiration (politiques, philosophiques, culturelles, spirituelles) et de la vigueur de leurs expressions.


Peintre engagé, résistant, il dénonce à travers sa peinture les fascismes en invoquant l’Homme, sa chair, son visage mais aussi les symboles religieux ou ésotériques du monde. Confronté personnellement à une tension permanente due à l’incapacité de cohésion dont font preuve les pays, aux agissements bestiaux des Hommes entre eux et à des images d’horreurs, Jacques Grinberg s’oppose à toute notion d’appartenance si ce n’est celle qui prône une liberté de pensée.
Le parcours de l’exposition «Entre chair et esprit» passe par le corps mutilé, la violence dans la peinture pour arriver à un apaisement relaté à travers des allégories et des symboles.

En collaboration avec l'association "L'Homme bleu"

Lire la suite...

Picasso Sculpture
September 14, 2015 – February 07, 2016
MOMA
11 West 53 Street
New York, NY 10019
(212) 708-9400
http://www.moma.org/

The Alfred H. Barr, Jr. Painting and Sculpture Galleries, fourth floor

Picasso Sculpture offers a broad survey of Pablo Picasso’s work in three dimensions, spanning the years 1902 to 1964. The largest museum presentation of Picasso’s sculptures to take place in the United States in nearly half a century, the exhibition brings together approximately 140 sculptures from Picasso’s entire career via loans from major public and private collections in the U.S. and abroad, including 50 sculptures from the Musée national Picasso–Paris. With many works on view for the first time in the U.S., it provides an opportunity to explore a rarely seen aspect of Picasso’s long and prolific career. The installation occupies the entirety of MoMA’s fourth floor galleries, allowing sufficient space for the sculptures to be viewed fully in the round. Picasso Sculpture is presented by MoMA in collaboration with the Musée national Picasso–Paris, and is organized by Ann Temkin, The Marie-Josée and Henry Kravis Chief Curator of Painting and Sculpture, and Anne Umland, The Blanchette Hooker Rockefeller Curator of Painting and Sculpture, MoMA; with Virginie Perdrisot, Curator of Sculptures and Ceramics at the Musée national Picasso–Paris.

Cover of Picasso Sculpture, published by The Museum of Modern Art, New York

Cover of Picasso Sculpture, published by The Museum of Modern Art, New York

Lire la suite...

Charlotte Salomon Vie ? ou Théâtre ?
5 février au 24 mai 2016

Vernissage >> Jeudi 4 février 2016 à 19 heures
En présence de Christian Estrosi, Député-Maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur
& David Foenkinos, écrivain, auteur du roman Charlotte, Prix Renaudot 2014, Prix Goncourt des lycéens 2014
Musée Masséna
65, rue de France - Nice

En 2016, la Ville de Nice commémorera les Années Noires 1940-1944 avec un riche programme de cérémonies, d’hommages, de rencontres avec David Foenkinos et Serge Klarsfeld notamment, un colloque, des projections et une exposition d’une grande force historique et d’une puissance artistique indéniable.

Cette exposition intitulée Charlotte Salomon Vie ? ou Théâtre ?, réalisée en lien avec le  Jewish Historical Museum d’Amsterdam, propose de découvrir des originaux, gouaches, dessins, pastels et archives inédits de Charlotte Salomon. Proposée au Musée Masséna du 5 février au 24 mai 2016, elle sera inaugurée par Christian Estrosi, Député-Maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur et  David Foenkinos, écrivain, auteur du roman Charlotte, le jeudi 4 février 2016  à 19 heures.

Un rendez-vous tant attendu
L’œuvre de Charlotte Salomon est restée globalement méconnue en France, malgré deux expositions organisées à Paris, au Centre Georges Pompidou en 1992 et au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme en 2006. L’année 2014 a marqué un tournant avec la publication du roman Charlotte de David Foenkinos. 2015 a vu la première publication d’une édition intégrale de Vie ? ou Théâtre ? grâce à un éditeur français, Le Tripode.

Charlotte Salomon Musée Masséna Nice
Lire la suite...

Mot de Tatyana Franck
MUSEE DE L'ELYSEE LAUSANNE
18, avenue de l’Elysée
CH - 1014 Lausanne
T + 41 21 316 99 11
F + 41 21 316 99 12
www.elysee.ch

2015 fut une année riche en événements pour le Musée de l’Elysée.
Celle-ci marquait principalement les 30 ans de l’un des premiers musées entièrement consacrés à la photographie. C’est donc forte de cet héritage qu’au mois de mars, dès mon entrée en fonction, je me suis engagée dans un programme axé sur un patrimoine d’exception mais résolument tourné vers l’avenir.
Mise en valeur des collections avec une première exposition leur étant entièrement consacrée (La Mémoire des images), développement de l’accueil de publics aux besoins spécifiques avec des photographies imprimées en relief, colloques internationaux permettant des rencontres avec des acteurs du monde de la photographie, vernissages, finissages et visites guidées, de nombreux rendez-vous nous ont rassemblés tout au long de l’année.
A leur apogée, le résultat du concours d’architecture du Pôle muséal pour le futur mudac et Musée de l’Elysée, annoncé le 5 octobre 2015 et remporté par le bureau d’architectes Aires Mateus (Portugal). Ce nouvel écrin nous permet de nous projeter dans un avenir déjà en marche : numérisation, expositions consacrées aux collections, salle multimédia, résidences d’artistes, espaces mutualisés avec le mudac et le Musée cantonal des beaux-arts : le nouveau bâtiment s’ouvre aux ambitions du Musée de l’Elysée.

Musée de l

Tatyana Franck, Nuit des images 2015 © Gregory Collavini

Lire la suite...

 Riehen/Bâle. Voici exactement un siècle que le 19 décembre 1915, la galeriste Nadejda Dobytchina inaugurait dans son appartement privé de Saint-Pétersbourg (alors, Petrograd) « La dernière exposition futuriste de tableaux 0,10 ». Cent ans plus tard, la Fondation Beyeler rend hommage à la naissance du Carré noir de Kasimir Malevitch, qui était au coeur de cette présentation. La « Joconde de l’art non figuratif » de Malevitch est encore présente jusqu’au 10 janvier à la Fondation Beyeler, où elle constitue le centre de la reconstitution critique « À la recherche de 0,10 », consacrée aux artistes de l’avant-garde russe. Le samedi 19 décembre 2015, le musée célèbrera entre 10 et 18 heures les cent ans de la présentation originelle de l’énigmatique tableau de Malevitch.
Des visites guidées thématiques en plusieurs langues, un atelier de maquillage suprématiste, des lectures de poèmes futuristes russes, des romances musicales russes et un bar à vodka avec DJ font partie du programme festif du centenaire du Carré noir de Kasimir Malevitch. Cette date marque en effet l’inauguration de l’exposition de 1915 et la toute première présentation du Carré noir.

Fondation Beyeler Malevitch

Illustration : Photographie d’Olga Rozanova, Xénia Bogouslavskaïa et Kasimir Malevitch à l’exposition « 0,10 », Petrograd, 1915. Archives nationales russes de littérature et d’art, Moscou.

Lire la suite...

Le précieux pouvoir des pierres
30 janvier - 15 mai 2016

Marina Abramović, Michel Blazy, George Brecht, James Lee Byars, Pierre Laurent Cassière, Marion Catusse, Marine Class, Hubert Duprat, Jean Dupuy, Paul Armand Gette, Isabelle Giovacchini, Guillaume Gouerou, Laurent Grasso,  Alicja Kwade, Didier Mahieu, Aurélien Mauplot, Éric Michel, Damián Ortega, Ève Pietruschi, Emmanuel Régent, Evariste Richer, Jean-Philippe Roubaud, Bettina Samson, Valentin Souquet.

MAMAC
Promenade des Arts - Nice

Vernissage :
Vendredi 29 janvier 2016 - 18.30
En présence de Maître Gérard Baudoux, Adjoint au Maire de Nice, délégué aux musées et à l’art moderne et contemporain

Les minéraux suscitent la curiosité et l’émerveillement collectifs. Qui, petit ou grand, n’est pas parti à la chasse aux cailloux, collecter les spécimens les plus curieux pour les arranger en une constellation de petits trésors ? Cet attrait oscille entre la simple curiosité d’amateur et la contemplation esthétique, entre la croyance spirituelle ou magique et l’expérimentation scientifique. Si cette fascination en art s’inscrit dans une histoire qui reste encore à écrire, aujourd’hui force est de constater l’engouement des artistes actuels pour la minéralogie et plus spécifiquement pour le précieux pouvoir des pierres. Certains artistes les utilisent brutes tels des ready-mades re-sensibilisés, les collectent, les mettent en scène ou les représentent, quand d’autres les soumettent à des expérimentations, les transforment et produisent des simulacres.

 

MAMAC NICE Alicja Kwade (1979, Katowice)

Légende et crédit photo :
Alicja Kwade (1979, Katowice)
Lucy, 2004-2006
Charbon noir pressé et agent adhésif
14 x 14 x 18 cm
Courtesy KÖNIG GALERIE, Berlin
© Alicja Kwade - Photo : Matthias Kolb
Lire la suite...

Exposition Moussa Sarr Corpus Delicti

février - 3 avril 2016

Vernissage > Vendredi 5 février à 19 heures

En présence de Maître Gérard Baudoux, Adjoint au Maire de Nice, délégué aux musées et à l'art moderne et contemporain &  de l'artiste

Galerie de la Marine 59, quai des Etats-Unis – Nice - www.nice.fr

Du 6 février au 3 avril 2016, la Ville de Nice invite le jeune vidéo-performeur Moussa Sarr, à présenter son exposition Corpus Delicti  à la Galerie de la Marine : 6 vidéos, 9 photographies, une installation et une sculpture.

Le vernissage de l'exposition aura lieu vendredi 5 février à 19 heures.

Jeune artiste émergent, Moussa Sarr est un vidéo-performeur et photographe. Né à Ajaccio en 1984, d'origine sénégalaise, après son diplôme aux Beaux Arts de Toulon et au Fresnoy, ce jeune artiste doué connait une ascension rapide. Ses  vidéos ont intégré en 2014 des collections prestigieuses telles que celles du Fonds National des Arts Plastiques à Paris, et Artemis / François Pinault.

Moussa Sarr

Légende et crédit photo : Moussa Sarr Corpus delicti,

photographie, 153 x 125 cm, 2014

Lire la suite...

The Metropolitan Museum of Art | 1000 5th Ave at 82nd Street | New York | NY | 10028

Dramatic Indian Sculptural Masks to be Featured in Exhibition on Theme of Vishnu at Metropolitan Museum

Exhibition dates: December 19, 2015–June 5, 2016
Exhibition location: Florence and Herbert Irving Asian Wing, third floor, Gallery 251

www.metmuseum.org

Five rare wooden sculptural masks made in India—recently acquired by The Metropolitan Museum of Art—will be the highlighted works in the special exhibition Encountering Vishnu: The Lion Avatar in Indian Temple Drama, opening at the Met on December 19. Worn by actors in dramatic plays that were presented during religious festivals in southern India, the masks represent a largely unrecorded category of late medieval devotional art from India.

The appearances of Vishnu in many guises, known as avatars, are most famously celebrated in his Ten Avatars (Dasavatar). In this exhibition, Vishnu's Narasimha (man-lion) appearance will be celebrated with several dramatic sculptural depictions. They all explore the theme of Vishnu in his man-lion form, revealing himself at the court of an evil king in response to the king's attempts to slay his own son for his unwavering devotion (bhakti) to Vishnu. A frightful battle ensues in which Narasimha finally overcomes the protective magic that the evil King Hiranyanatakam surrounds himself with, and Narasimha disembowels the king. Order is thus restored to the universe.

Narasimha

Narasimha, South India (Tamil Nadu),
ca. 1700-1750. Wood with cloth and polychrome.
The Metropolitan Museum of Art, Purchase,
The Vincent Astor Foundation and Miriam and Ira D.
Wallach Foundation Gifts, 2015

This narrative is dramatically represented in sculptures and painting, and when staged it is given heightened drama by the wearing of these powerfully expressive masks. This temple drama, known as Hiranyanatakam, is still performed in the Kaveri delta region of Tamil Nadu, in villages around Thanjavur in southern India.

Along with the masks, the exhibition will present works in bronze, sandstone, and wood, as well as miniature paintings, lithographic devotional prints, and early photography, all of which illuminate the theme of Vishnu's divine appearances. Dating from the 6th to the 20th century, the 30 works will be drawn from the Met's collection, as well as private collections, and will include an extraordinary seated sandstone Narasimha from the sixth or seventh century.

The exhibition is made possible by The Miriam and Ira D. Wallach Foundation Fund.

The exhibition will be organized by John Guy, Florence and Herbert Irving Curator of the Arts of South and Southeast Asia.

Lire la suite...

Gérard fromanger
CENTRE POMPIDOU
17 février - 16 mai 2016
Galeries du musée, niveau 4
www.centrepompidou.fr

Le Centre Pompidou consacre une exposition à l’oeuvre de Gérard Fromanger. Entre 1964 et 2015, à travers un parcours thématique composé d’une cinquantaine de peintures, de deux sculptures, d’une dizaine de dessins et d’un film, dans les espaces réunis de la galerie du musée et de la galerie d’art graphique, cette rétrospective inédite invite le public à découvrir les différentes expressions d’une dualité au coeur de l’art de Gérard Fromanger : la passion picturale et le souci du monde.
Le nom de Gérard Fromanger, sitôt prononcé, convoque pêle-mêle des images et des références, des thèmes et des figures : mai 68, des silhouettes rouges, des scènes de rue, Prévert, Godard, Deleuze, Foucault, le photoréalisme, la Figuration narrative, la peinture et la politique.

Gérard Fromanger Centre Pompidou

Le coeur fait ce qu’il veut, Peinture-Monde,
Blanc de titane, 2015
Acrylique sur toile, 200 x 300 cm
collection de l’artiste
Photo : © Centre Pompidou, Bernard Prévost

Lire la suite...

Emmanuelle Le BailINTERVIEW D’ EMMANUELLE LE BAIL
Commissaire d’exposition, directrice du musée des Avelines Saint Cloud

Émile Verhaeren, poète belge flamand d’expression française, a été une figure éminente de la scène artistique et littéraire au tournant des XIXe et XXe siècles ; il est pourtant injustement oublié en France.
Comment est née l’idée de rendre hommage à ce grand poète et critique d’art belge?

Le musée des Avelines présente une exposition exceptionnelle dédiée au poète Émile Verhaeren qui a vécu à Saint-Cloud jusqu’à son accident tragique en novembre 1916 en gare de Rouen. La précédente exposition consacrée à Verhaeren, qui a fait date en France, avait été organisée par le musée d’Orsay en 1997.
Très appréciée en France jusqu’après-guerre, la poésie de Verhaeren tombe lentement en désuétude et la figure du poète s’efface de nos mémoires. Histoire de goûts et de modes. Le musée des Avelines, qui s’attache à mettre en valeur les figures artistiques marquantes de son territoire, souhaite rendre hommage à la vitalité de ce poète, chantre du vers libre et critique d’art prolifique.

Emmanuelle Le Bail,
© Gilles Plagnol / Ville de Saint-Cloud

L’exposition, montée en co-commissariat avec Nicole Tamburini, historienne de l’art, illustre l’acuité de l’écriture et de l’oeil de Verhaeren, passeur d’art. Il fut l’ami fidèle de nombreux artistes de son temps, des écrivains bien sûr comme Stefan Zweig, Rainer Maria Rilke ou Romain Rolland mais aussi des peintres, sculpteurs ou graveurs qui inventèrent un art engagé et total. Ceux que l’on ne nomme pas encore postimpressionnistes, pointillistes et symbolistes mais qui impulsent un vent de contestation et de liberté sur l’art.
Critique d’art mais aussi collectionneur, Verhaeren a soutenu passionnément, fiévreusement, les avant-gardes de son époque, contre les critiques virulentes et les railleries populaires. Sa poésie est empreinte d’un grand souffle et d’une énergie vitale, prônant la naissance d’une civilisation nouvelle basée sur la recherche d’une justice sociale qui interpelle le lecteur aujourd’hui encore, plus d’un siècle après sa création.
Lire la suite...

 

MAMAC & GALERIE DES PONCHETTES

MAMAC

Promenade des Arts - Nice
04 97 13 42 01
www.mamac-nice.org
Tous les jours de 10h à 18h sauf le lundi

1er étage du MAMAC
Le pouvoir précieux des pierres // 10 janvier – 15 mai 2016

Ernest Pignon-Ernest // 18 juin – 27 novembre 2016

Galerie contemporaine du MAMAC
Dessous de cartes // jusqu’au 10 janvier 2015


GALERIE DES PONCHETTES

77 quai des Etats-Unis - Nice
04 93 62 31 24
Tous les jours de 10h à 18h, sauf le lundi.

Didier Demozay // 23 janvier – 17 mars 2016

Jacques Martinez // 17 avril – 12 juin 2016

Eté 2016 : projet mis en œuvre par la Mission Promenade des Anglais

MAMAC Nice Parvis
Lire la suite...
 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice