{Vente art contemporain} {Art Paris}Michel Sedan et les inavouables maîtresses par Jean-Paul Gavard-Perret
 
Michel Sedan, « Naïades, néreïdes : insolentes, troublantes splendeurs de l’ombre », Editions JB (Jörg Brockmann), Carouge.
Après une exposition du travail de Michel Sedan à l’Espace des Eaux-Vives à Genève, Jörg Brockmann a eu l’idée de créer un coffret qui permet à la fois au collectionneur d’acquérir un tirage original et le contexte général dans lequel elle s’inscrit. L’ouvrage est d’une qualité rare. Il permet de donner à Michel Sedan - photographe de mode – le titre  de photographe artiste du même calibre qu’un Avedon par exemple.

Lire la suite...

Appel à candidature 2014
Session X, 2014-2016

L'Institut des hautes études en arts plastiques (Iheap) fut créé par Pontus Hultén à la demande de la Ville de Paris, en 1985 en référence au Bauhaus et au Black Mountain College et comme alternative à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris.

L’Iheap dispense un cursus sans équivalent qui offre à ses participants l’opportunité de se libérer des acquis hérités de l’histoire de l’art du 20e siècle. Il propose également de mettre en évidence certains des enjeux à l’œuvre dans l’art du 21e siècle, une histoire en cours d’écriture à laquelle les participants pourront éventuellement prendre part.

Lire la suite...

{Vente art contemporain} {Art Paris}

Jack Polart : fragiles verticales par Jean-Paul Gavard-Perret

Dans les photographies de Jack Polart la lumière courbe l’articulé, le transporte vers une certaine idée de la transparence. L’averse des les verticales et horizontales  zébrées donnent aux poitrines et aux jambes et jusqu’aux gorges qu’on dit chaudes un caractère particulier. Elles nous séparent d’elles comme de New-York. Il y a tout  un cloaque des formes. Comme à la surface de l'eau en coule un miroitement perpétuel de reflets, de traces indicibles.

Lire la suite...

{Vente art contemporain} {Art Paris}Eva-naissance ou  « les haut-perché-e-s » :
pendus, fantômes, hourloupes
et autres portraits et discours possiblement sublimés


C’est en voyant ses toiles s'accumuler et s’aligner qu’une sorte de sentiments de tristesse s’est emparée de Rodia-Bayginot.  Tout ce qu’elles avaient créé sous formes de personnages, idées, mots exprimés sur les tableaux ne communiqueraient-ils  donc jamais entre eux ? L’ensemble devait-il rester isolé en des pièces isolées alors qu’elles faisaient partie d’un tout ? Sans doute non. Et le tout qui n’existait d’abord que dans la tête de l’artiste a soudain pris corps dans  ce qu’elle nomme «Les  haut-perché-e-s ».

Lire la suite...
 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice