Le Musée Prive - Art Magazine

MUSÉE MENDJISKY
ÉCOLES DE PARIS
Présente
15 Square de Vergennes - Paris XV
Contact presse : 01 47 07 98 31
info(at)fmep.fr
www.fmep.fr
ÉMILE SAVITRY
Un photographe de Montparnasse
8 juin - 5 octobre 2016

Réunies pour la première fois dans un seul lieu, deux expositions de photographies d’Émile Savitry (1903-1967), l’une monographique, l’autre thématique sont présentées au Musée Mendjisky-
Écoles de Paris du 8 juin au 5 octobre 2016. Elles dévoilent les différentes facettes de l’oeuvre de ce photographe au regard de peintre, proche des surréalistes, ami de Brassaï et de Prévert, amateur de jazz qui suivit toute sa vie une route buissonnière.

Emile Savitry Nu de l

Emile Savitry Nu de l'Académie de la Grande Chaumière
à Montparnasse, Paris, 1950-1951

Lire la suite...

stoebel portrait

 

 

 

 

 

 

 

Edgar Stoëbel ( de son vrai nom Teboul Ichoua René ) est né à Frendah  près d’Oran en Algérie le 21 décembre 1909 décédé à Paris en décembre 2001 -  Stoëbel étant son nom d’artiste.

Très jeune il a été attiré par la musique et les arts graphiques, ces deux formes d’art ont été tout au long de sa vie étroitement liées et ont donné à son art cette dimension musicaliste et rythmée.

« Au fond c’est grâce à mon père que je suis devenu peintre, il a vécu intérieurement ses rêves, à Noël je trouvais dans la cheminée une boite de pastels, je me rappelle que vers l’âge de 10 ans je faisais des dessins et des copies de dessins, un jour j’ai fait un petit dessin représentant une femme nue, et ma mère curieuse de voir ce que je faisais s’est approchée de moi et quand elle a vu mon dessin elle a été choquée que je puisse faire un tel dessin à mon jeune âge et elle m’a tapé. La femme aura toujours été pour moi une source d’inspiration, elle est toujours présente dans mes œuvres. »

Stoebel Pianiste de JazzEdgar Stoëbel Le Pianiste de Jazz Figura-synthèse

« Mon père aimait la musique, il voulait constituer avec ses enfants un orchestre, il voulait que moi je fasse du violon, mon frère aîné du piano et un autre devait se consacrer au violoncelle. Je suis né avec la musique qui a bouleversé ma vie et l’art graphique. »

A Oran il crée un petit conservatoire avec 17 musiciens, une association de musiciens, et dirige un orchestre en tant que chef d’orchestre, mais il sent très vite qu’il ne progressera pas s’il ne part pas à PARIS.
Afin de travailler la musique il arrive à PARIS en 1931 et travaille avec le professeur  Léon Eugène MOREAU Grand Prix de Rome qui lui apprend l’harmonie, le contrepoint, la fugue et le piano jusqu’en 1939 déclaration de la guerre, mobilisé, il rejoint son corps d’infanterie où il est réformé temporairement au Conseil de Réforme.

A la suite de cela et de la montée du nazisme il repart en Algérie en 1940, où il  peindra et dessinera, puis dirigera un orchestre jusqu’en 1942.

Lire la suite...

S U P P O R T S / S U R F A C E
Exposition dans le cadre de la Carte Blanche à Ben
Galerie Eva vautier
2 rue vernier
06000 Nice France
Du mardi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous
contact: galerie(at)eva-vautier.com
tel: 09.80.84.96.73
www.eva-vautier.com
Vernissage le vendredi 10 juin 2016 à partir de 18h

André Pierre Arnal  – Vincent Bioulès – Louis Cane – Marc Devade – Daniel Dezeuze  – Noël Dolla –Toni Grand – Bernard Pagès – Jean-Pierre Pincemin – Patrick Saytour – André Valensi – Claude Viallat

Jean-Pierre Pincemin, « Sans titre », 1969, 250 X 206 cm, Technique mixte

Jean-Pierre Pincemin «Sans titre»
1969 Technique mixte dim. 250 X 206 cm

Lire la suite...

Georges Hugnet Huit jours à Trébaumec
On view May 19 — September 30, 2016

UBU GALLERY    
416  EAST  59  STREET  
NEW  YORK  NY  10022   
T:  212.753.4444   
F:  212.753.4470
info(at)ubugallery.com  
www.ubugallery.com

Ubu Gallery is pleased to announce an in-depth exhibition exploring the richness of Georges Hugnet's Surrealist masterpiece, Huit jours à Trébaumec. Published in 1969 by Henri Mercher, the renowned bookbinder, the book appears as a Guide Rose Micheline, a clever parody of the popular Baedeker, Guide Michelin Rouge. In Hugnet's satire, it is not a Michelin man, but a Michelin woman serving as a tour guide leading us through the fictional "Trébaumec" or as Hugnet called it, "the little lost town in Brittany, paradise regained." In 1947, Hugnet (1906-1974) traveled along the coast of Brittany photographing his excursions and popular tourist attractions.

Georges Hugnet, Sur les conseils de son docteur, circa 1933-36.  Collage. 10 1/2 x 6 3/8 inches (26.7 x 16.2 cm) Courtesy Ubu Gallery New-York

Georges Hugnet, Sur les conseils de son docteur, circa 1933-36.
Collage. 10 1/2 x 6 3/8 inches (26.7 x 16.2 cm)
Courtesy Ubu Gallery New-York

Lire la suite...

DADO
Mémoire épidermique
Exposition du 12 mai au 18 juin 2016

signature du recueil d’entretiens de l’artiste, Peindre Debout,
avec la participation de Daniel Cordier et Jean-François Jaeger
le samedi 4 juin à 11 h
Espace Marais - 5 et 7, rue de Saintonge - 75003 Paris
Espace St Germain - 53, rue de Seine - 75006 Paris

T. +33 (0)1 42 72 60 42
info(at)jeannebucherjaeger.com
www.jeannebucherjaeger.com

Cette exposition présente des peintures, collages, dessins et estampes de  Dado des années 70. Miodrag Djuric, dit DADO (1933-2010), établi en France à partir de 1956, est très tôt repéré par Jean Dubuffet et Daniel Cordier, son premier marchand. Arrivé à la galerie grâce à François Mathey et aux amis collectionneurs Boulois, Dado est présenté à quatre reprises entre 1971 et 1975.

Dado, Boukoko triptyque, 1975. Huile sur toile, 162 × 454 cm.  Courtesy Jeanne Bucher Jaeger, Paris. Photo : Jean-Louis Losi.

Dado, Boukoko triptyque, 1975. Huile sur toile, 162 × 454 cm.
Courtesy Jeanne Bucher Jaeger, Paris. Photo : Jean-Louis Losi.

Lire la suite...

Jean-Charles Blais
DOUBLE
du 20 mai au 2 juillet 2016
Vernissage le vendredi 20mai à 18 h

Galerie Catherine Issert  
2 route des Serres - 06570 Saint-Paul - France
T. +33(0)4 93 32 96 92 - F. +33(0)4 93 32 78 13  
http://www.galerie-issert.com/accueil
info(at)galerie-issert.com

La galerie Catherine Issert est heureuse de présenter du 20 mai au 2 juillet 2016 une sélection d'oeuvres récentes et inédites de Jean Charles Blais. Représenté par la galerie Catherine Issert depuis 1983, cet artiste né en 1956 s'est fait connaître dans les années quatre-vingt pour ses peintures sur affiches arrachées. Investissant l'atelier comme un laboratoire, Jean Charles Blais conduit ses recherches en se laissant guider par les médiums et les procédés, avec au centre de ses préoccupations le corps et sa représentation, la fragmentation, le renversement, le positif et le négatif, l'absence.

Jean-Charles Blais Galerie Catherine Issert
Lire la suite...

 

MAMAC & GALERIE DES PONCHETTES

MAMAC

Promenade des Arts - Nice
04 97 13 42 01
www.mamac-nice.org
Tous les jours de 10h à 18h sauf le lundi

1er étage du MAMAC
Le pouvoir précieux des pierres // 10 janvier – 15 mai 2016

Ernest Pignon-Ernest // 18 juin – 27 novembre 2016

Galerie contemporaine du MAMAC
Dessous de cartes // jusqu’au 10 janvier 2015


GALERIE DES PONCHETTES

77 quai des Etats-Unis - Nice
04 93 62 31 24
Tous les jours de 10h à 18h, sauf le lundi.

Didier Demozay // 23 janvier – 17 mars 2016

Jacques Martinez // 17 avril – 12 juin 2016

Eté 2016 : projet mis en œuvre par la Mission Promenade des Anglais

MAMAC Nice Parvis

MAMAC Nice Parvis Crédit Ville de Nice

Galerie des Ponchettes

Galerie des Ponchettes

Lire la suite...

 Les artistes d'Urban et de Street Art quittent la rue pour s'exposer à la Galerie Laurent Strouk du 1er juin au 15 juillet 2016.

GALERIE LAURENT STROUK
2 avenue Matignon 75008 PARIS - FRANCE -
+33 (0) 1 40 46 89 06
www.laurentstrouk.com
galerie(at)laurentstrouk.com
 
Cet évènement a pour but de réunir des œuvres majeures d'artistes, français et internationaux, emblématiques de l'URBAN et du STREET ART du début des années 80 à nos jours.  
 
Y figureront les oeuvres des artistes suivants :  
 
BANKSY, Jean-Michel BASQUIAT, BLADE, BRUSK, CRASH, DONDI WHITE, DFACE, FAILE, Shepard FAIREY, FUTURA 2000, JR, Keith HARING, INVADER, JEF AEROSOL, JONONE, KAWS, RAMMELZEE, RERO, RETNA, REVOK, SEEN, Kenny SHARF, TILT, ZEPHYR, ZEVS.
 

RAMMELLZEE - Tower of Panzerism - Spray marker on canvas 180 x 160 cm

RAMMELLZEE - Tower of Panzerism - Spray marker on canvas
180 x 160 cm - 1990 Courtesy Galerie Laurent Strouk

Lire la suite...

EXPOSITION
CHUANG CHE : 50 ans d’abstraction

Sabine VAZIEUX et
Hervé COURTAIGNE présentent

à la Galerie Hervé Courtaigne
53 rue de Seine, Paris 75006

Du 24 mars au 30 avril 2016

Vernissage :
Jeudi 24 mars 2016 à partir de 17h

Spécialisés dans la peinture abstraite de l'après-guerre, Sabine Vazieux et Hervé Courtaigne consacrent, pour la première fois en Europe, un solo show à l’artiste chinois : Chuang Che.

 Né en 1934, il est considéré comme l’un des pionniers de l’abstraction chinoise. À l’instar de Zao Wou ki et Chu Teh Chun, il découvre et s’inspire de l’abstraction occidentale dès les années 50.

Chuang Che Composition , 1980 - Art à Paris

Chuang Che
Composition , 1980
Acrylic and oil on canvas
SIGNED AND DATED - 126 x 175.5 cm

Lire la suite...

Hommage à Emmanuel DAVID licencié en Droit, diplômé Notaire, Chevalier de la Légion d'honneur (1953), ancien combattant des deux guerres, (engagé volontaire en 1918) naquit à Aix-en-Provence le 25 décembre 1900.
En 1942, venant du monde des affaires et bien décidé à le quitter pour revenir à sa vocation première, il créa à Paris, au 52, rue du Faubourg-Saint-Honoré, une Galerie de tableaux, en association avec Armand DROUANT, son aîné dans le métier, sous le nom de « Galerie DROUANT-DAVID », galerie qui devait rapidement acquérir une renommée mondiale. L'inauguration eut lieu en novembre de la même année avec une rétrospective d'un grand peintre oublié, Maria BLANCHARD, qui amorçait le début d'un cycle d'expositions pratiquement ininterrompu de mois en mois.

Laissant à DROUANT le département « Commerce d'œuvres de maîtres contemporains consacrés », Emmanuel DAVID s'adonna avec une ardeur inlassable à ses vraies aspirations, la découverte de peintres jeunes, méconnus, ou oubliés, leur apportant l'aide nécessaire au plein épanouissement de leur talent ainsi que la mise en valeur de leurs oeuvres.

Dès 1943, il s'était attaché par contrat d'exclusivité, CARZOU, jeune inconnu qui devait faire une belle carrière, GOERG et GEN PAUL, des aînés oubliés ou mal aimés dont les œuvres hautement cotées aujourd'hui sont les valeurs sûres de demain.
En 1946, faisant revivre une manifestation d'avant guerre, il fut créé « LE PRIX DROUANT-DAVID DE LA JEUNE PEINTURE », décerné chaque printemps à un artiste de moins de trente ans par un jury composé de grands peintres, de vrais critiques et de bons amateurs d'art.
En mars 1948 de la rencontre d'Emmanuel DAVID et de Bernard BUFFET à peine âgé de 19 ans, prit naissance une amitié inconditionnelle qu'aussitôt scella un contrat d'exclusivité. On sait ce qu'il advint de ce jeune peintre.
Parallèlement d'autres contrats liaient la Galerie à des artistes de plus en plus nombreux, tels que :

Emmanuel David Marchand de tableaux
Lire la suite...

 Riehen/Bâle. Voici exactement un siècle que le 19 décembre 1915, la galeriste Nadejda Dobytchina inaugurait dans son appartement privé de Saint-Pétersbourg (alors, Petrograd) « La dernière exposition futuriste de tableaux 0,10 ». Cent ans plus tard, la Fondation Beyeler rend hommage à la naissance du Carré noir de Kasimir Malevitch, qui était au coeur de cette présentation. La « Joconde de l’art non figuratif » de Malevitch est encore présente jusqu’au 10 janvier à la Fondation Beyeler, où elle constitue le centre de la reconstitution critique « À la recherche de 0,10 », consacrée aux artistes de l’avant-garde russe. Le samedi 19 décembre 2015, le musée célèbrera entre 10 et 18 heures les cent ans de la présentation originelle de l’énigmatique tableau de Malevitch.
Des visites guidées thématiques en plusieurs langues, un atelier de maquillage suprématiste, des lectures de poèmes futuristes russes, des romances musicales russes et un bar à vodka avec DJ font partie du programme festif du centenaire du Carré noir de Kasimir Malevitch. Cette date marque en effet l’inauguration de l’exposition de 1915 et la toute première présentation du Carré noir.

Fondation Beyeler Malevitch

Illustration : Photographie d’Olga Rozanova, Xénia Bogouslavskaïa et Kasimir Malevitch à l’exposition « 0,10 », Petrograd, 1915. Archives nationales russes de littérature et d’art, Moscou.

Lire la suite...
 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice