Art à Paris

Gérard SCHLOSSER
27/04/2017 - 27/05/2017
Galerie Laurent Strouk
galerie(at)laurentstrouk.com
www.laurentstrouk.com
2 avenue Matignon F-75008 Paris
Tel : (+33) 1 40 46 89 06 Fax : (+33) 1 40 46 89 04


De sa formation initiale d’orfèvre à l’Ecole des Arts Appliqués, le peintre français Gérard Schlosser (1931) a conservé une attention particulière au détail, une manière qui lui est propre d’assembler avec une infinie minutie des fragments d’images jusqu’à composer de petite scène avec ou sans personnages qui sont comme la trace d’une histoire qui se jouerait hors-cadre.

Les codes techniques du peintre sont toujours identiques et toujours recommencés. Une trame narrative supposée est plus ou moins suggérée par les titres incisifs, fragmentaires, au sens parfois équivoque : « Elle est belle », « Tu sais où il est », « C’est pas lui », « Fais pas le con », « C’est pas si mal », « Sur le mur »… Ils renforcent un flottement recherché qui suggère une histoire incertaine qui peut se prolonger hors du cadre. Ces petites voix qui se font entendre rappellent à chacun un moment de vie fugace, banal qui reste inscrit dans des souvenirs d’instants authentiquement vécus. Ces citations de vie, ces passages du temps ensevelis dans la mémoire revivent dans l’actualité de la peinture.

Avec sa dernière série de 27 tableaux présentée à la galerie Laurent Strouk du 28 avril au 27 mai 2017, Gérard Schlosser semble s’exposer dans un multiple jeu de miroirs quand il propose des personnages de dos qui s’inscrivent dans des fragments de toiles de Fernand Léger. Devant les œuvres du créateur du Modernisme, ces figures s’interrogent, nous interrogent et proposent une mise en abîme de la peinture.

Gérard Schlosser Une illusion 2016 Acrylique sur toile sablée 150 x 150 cm Courtesy Galerie Laurent Strouk

Gérard Schlosser Une illusion 2016
Acrylique sur toile sablée 150 x 150 cm
Courtesy Galerie Laurent Strouk

Lire la suite...

Thibaut de Réimpré
« Morceaux choisis,
25 ans de fracas, de combustions et d’aventure »
du 18 mai au 17 juin 2017
Vernissage le jeudi 18 mai 2017
dans le cadre d’Art Saint Germain des Prés
Galerie ARCTURUS - 65 rue de Seine - 75006 PARIS Tél : 01 43 25 39 02
e-mail : arcturus(at)art11.com - web : www.art11.com/arcturus
facebook : www.facebook.com/GalerieArcturus twitter : twitter.com/GalerieARCTURUS
Instagram : www.instagram.com/galerie_arcturus

Cela fait plusieurs années que Thibaut de Réimpré n’a pas eu d’exposition personnelle  dans une galerie parisienne.

Suivant avec passion son travail depuis de très nombreuses années, j’ai  choisi avec lui de tourner notre regard vers l’aventure des 25 dernières années.

Sous le calme apparent et le sourire de Thibaut, bouillonne une profusion de forces telluriques, un fracas, un chaos de couleurs et d’enchevêtrements de lignes qui éclatent dans ses œuvres.

Ces morceaux choisis témoignent du dynamisme, de la constance, de l’engagement de son œuvre : le sujet central est « la peinture, ici et maintenant » comme le dit Philippe Piguet.

Sa peinture est à la fois élégante et forte, elle pousse à s’abandonner au  simple plaisir de la peinture, d’en suivre les méandres, les matières et les couleurs dans un engagement complet du corps et de l’imagination. Elle pousse à la rêverie active, donne de l’énergie et de l’enthousiasme, elle nous rend, passionné de la vie.

Cette exposition constitue donc un moment important pour cet artiste, actif depuis 1974, qui a une place singulière dans le mouvement de l’abstraction lyrique.

Nous vous accueillerons avec plaisir sur rendez-vous à un horaire de votre choix afin de vous fournir tout renseignement / matériel complémentaire dont vous pourriez avoir besoin.

Anne de la Roussière (06 80 16 15 88)
Galerie ARCTURUS

Thibaut de Réimpré Acrylique sur papier, 100 x 100 cm, 1991

Thibaut de Réimpré Acrylique sur papier, 100 x 100 cm, 1991

Lire la suite...

ALBERTO GIACOMETTI
Tate Modern
Bankside, London SE1 9TG,
Royaume-Uni

http://www.tate.org.uk/visit/tate-modern

10 May – 10 September 2017

Supported by the Alberto Giacometti Supporters Circle, Tate Patrons and Tate Americas Foundation Tate Modern, Eyal Ofer Galleries


This summer Tate Modern will present the UK’s first major retrospectiveof Alberto Giacometti (1901-1966) for 20 years. Celebrated as a sculptor, painter and draughtsman, Giacometti’s distinctive elongated figures are some of the most instantly recognisable works of modern art. This exhibition will reassert Giacometti’s place alongside the likes of Matisse, Picasso and Degas as one of the great painter-sculptors of the 20th century. Through unparalleled access to the extraordinary collection and archive of the Fondation Alberto et Annette Giacometti, Paris, Tate Modern’s ambitious and wide-ranging exhibition will bring together over 250 works. It will include rarely seen plasters and drawings which have never been exhibited before and will showcase the full evolution of Giacometti’s career across five decades, from early works such as Head of a Woman [Flora Mayo] 1926 to iconic bronze sculptures such as Walking Man I 1960.

Born in Switzerland in 1901, Giacometti moved to Paris in the 1920s where he became engaged with cubism and latterly joined the Surrealist Group in 1931. Celebrated works such as Woman with her Throat Cut 1932 will reveal Giacometti’s engagement with surrealism as well as his powerful explorations of brutality and sadism. A wide range of the artist’s large scale sculptures will also be showcased alongside his drawings and books. Other works like Untitled (mask) 1934 will demonstrate his engagement with the decorative arts, while Man (Apollo) 1929 and The Chariot 1950 will show his preoccupation with Egyptian and African art. The exhibition will reveal how Giacometti, perhaps more than any other artist of his day, fused the ancient and the modern and broke down barriers between the decorative and the fine arts.

Alberto Giacometti Man Pointing 1947 Bronze 178 x 95 x 52 cm Tate, Purchased 1949 © Alberto Giacometti Estate, ACS/DACS, 2017

Alberto Giacometti Man Pointing 1947
Bronze 178 x 95 x 52 cm
Tate, Purchased 1949
© Alberto Giacometti Estate, ACS/DACS, 2017

Lire la suite...

SFMOMA PRESENTS DIANE ARBUS: IN THE BEGINNING IN THE NEW PRITZKER
CENTER FOR PHOTOGRAPHY JANUARY 21–APRIL 30, 2017

San Francisco Museum of Modern Art
151 Third Street
San Francisco, CA 94103

https://www.sfmoma.org/

SAN FRANCISCO, CA (October 27, 2016)—The San Francisco Museum of Modern Art (SFMOMA) will present the West Coast debut of the acclaimed exhibition diane arbus: in the beginning, on view January 21 through April 30, 2017. Organized by The Metropolitan Museum of Art, diane arbus: in the
beginning considers the first seven years of the photographer’s career, from 1956 to 1962. Bringing together over 100 photographs from this formative period, many on display for the first time, the exhibition offers fresh insights into the distinctive vision of this iconic American photographer. The exhibition will be on view in the museum’s new Pritzker Center for Photography, made possible by the Lisa and John Pritzker Family Fund. SFMOMA is the only American venue other than The Metropolitan Museum of Art to present this exhibition.

A lifelong New Yorker, Diane Arbus (1923–1971) found the city and its citizens an endlessly rich subject for her art. Working in Times Square, the Lower East Side and Coney Island, she made some of the most powerful portraits of the 20th century, training her lens on the pedestrians and performers she
encountered there. This exhibition highlights her early and enduring interest in the subject matter that would come to define her as an artist. It also reveals the artist’s evolution from a 35mm format to the now instantly recognizable and widely imitated look of the square format she adopted in 1962.

Diane Arbus, Stripper with bare breasts sitting in her dressing room, Atlantic City, N.J © The Estate of Diane Arbus, LLC. All rights reserved.

Diane Arbus, Stripper with bare breasts sitting in her dressing room, Atlantic City, N.J
© The Estate of Diane Arbus, LLC. All rights reserved.

Lire la suite...

Ce tableau de John Levee de 1959 a été vendu 32.000 US$ au marteau soit 40.000 US$ frais compris chez Sotheby's New-York le 2 mars 2017

This painting of John Levee of 1959 was sold 32.000 US $ to the hammer or 40.000 US $ expenses included in Sotheby's New-York 3 March 2017

John Harrison Levee Oil on canvas signed upper left side and dated 59, signed, titled APRIL IV and dated 1959 on the reverse
dimensions 51 1/4 by 63 3/4 in. 130.2 by 161.9 cm.

Huile sur toile signée en haut à gauche et datée 59, contresignée au dos, intitulée APRIL IV et datée 1959
Dimensions 130,2 x 161,9 cm

 

Provenance
André Emmerich Gallery, Inc., New York
Private Collection, New York
Sotheby's, New York, 30 June 1993, Lot 260A
Acquired from the above sale by the present owner
Sale SOTHEBY'S NEW YORK NR 172 - 02/03/2017

John Harrison Levee APRIL IV signed and dated 59; signed, titled and dated 1959 on the reverse oil on canvas 51 1/4 by 63 3/4 in. 130.2 by 161.9 cm.
Lire la suite...

Konrad Klapheck
Derrière le rideau
6 avril – 13 mai 2017
Vernissage jeudi 6 avril à partir de 18h

Galerie Lelong
13 Rue de Téhéran, 75008 Paris
+ 33 1 45 63 13 19
www.galerie-lelong.com
info(at)galerie-lelong.com
Konrad Klapheck, né à Düsseldorf en 1935, a choisi d'intituler cette nouvelle exposition à la Galerie Lelong Derrière le rideau. « Il est des rideaux très différents et il faut distinguer entre le rideau qui se ferme, tiré par un vicomte mozartien voulant cacher les libertés qu'il prend avec la jolie femme de chambre, et le rideau qui s'ouvre sur une scène de théâtre ou un spectacle musical »  explique l'artiste. Et pour cause, sur les toiles récentes qui composent cet ensemble, il nous donne à voir tour à tour des artistes, instrumentistes ou contortionnistes, en représentation, rideau ouvert et des couples qui, rideaux fermés, affichent une certaine forme d'intimité. Mais Klapheck ne s'arrête pas à cette forme de dualité évidente qui veut que le rideau ouvert concerne la sphère publique et le rideau fermé la sphère privée. Il peint aussi des nus qui s'exposent devant le rideau, dans le cadre d'un cours de modèle vivant, par exemple, ou un musicien observant le public derrière le rideau, juste avant d'entrer en scène.

Pour cette exposition, Klapheck présente aussi quelques nouvelles machines, ces tableaux à la fois étranges et familiers qu'il peint depuis le milieu des années 50. On retrouve dans ces peintures, la même rigueur méticuleuse, la même surprenante et inquiétante étrangeté que dans ses peintures du XXe siècle, preuve qu'il n'avait pas tiré le rideau sur elles.

À paraître : Repères n°168 avec des textes de Kay Heymer et Konrad Klapheck.

 Konrad Klapheck Derrière le rideau, 2015, acrylique sur toile, 130 x 100 cm

Konrad Klapheck Derrière le rideau, 2015, acrylique sur toile, 130 x 100 cm

Lire la suite...

Michel Macréau Buddy Di Rosa
peinture, dessin et sculpture exposition du 13 janvier au 25 février 2017
Contacts -
Caroline Quaghebeur, directrice
Marine Mercier, chargée des publics et de la communication
11 rue de Bagneux
92320 Châtillon
01 40 84 97 11
maisondesarts(at)chatillon92.fr
www.maisondesarts-chatillon.fr

Exposition réalisée en collaboration avec
RENAUD RICHEBOURG, collectionneur et ancien galeriste
JEAN-MARC GAUTHIER, artiste
LA FABULOSERIE, musée d’art hors-les-normes et d’art brut
Anticonformiste, inclassable (pourtant souvent catalogué outsider ou brut), génie du dessin, Macréau (1935 -1995) développe à partir des années 60, une oeuvre aux thématiques obsessionnelles qui s’expriment par une ligne noire et nerveuse n’excluant pas la couleur. Guidé par l’instinct (il partage les préoccupations de CoBrA), il pratique une peinture au tube, parfois à la bombe, sur tout type de support, et est souvent considéré comme le précurseur malheureux des peintres stars, français et américains, des années 80.

Culturel et sauvage, élégant et effrayant, Macréau ne peut toutefois se laisser enfermer et nous souhaitons que cette exposition offre une nouvelle lecture, pour une meilleure compréhension, de la place qu’il occupe dans l’histoire de l’art.

Michel Macréau Buddy Di Rosa MAISON DES ARTS CHÂTILLON
Lire la suite...

Le Musée Privé a imaginé un nouveau concept de vente en ligne d'oeuvres d'art contemporaines et originales, adossée à la présentation de l'actualité culturelle et artistique, française et mondiale.
En quelques clics, vous choisirez parmi les tableaux impressionnistes, modernes et contemporains de peintres célèbres et reconnus tels que John Harrison Levee qui figure dans les collections du M.O.M.A, les sculptures et les photographies d'artistes reconnus, les œuvres des nouveaux talents valeurs de demain découverts pour vous.
Quant à l'actualité culturelle et artistique, nous vous ferons voyager à Paris, en France et à l'étranger, pour vous faire connaître les plus grands musées et les plus belles expositions d'art, le tout complété par les biographies des artistes concernés.

 

John Harrison LEVEE (né en 1924) Technique mixte sur panneau dimensions 185 x 132 cm Exposition Musée de Saint Lô

Levee John Harrison (né en 1924) Technique mixte sur panneau dimensions 185 x 132 cm signée en haut à gauche et datée 99 reproduite page 60 dans le livre catalogue de l

 John Harrison LEVEE (né en 1924)

Lire la suite...

 

Fabrice VenturiniL’incontournable second rôle prolifique du cinéma français

Par Fabrice Venturini.

Décédé en juin 2011, membre de La Comédie Française, père du cinéaste Philippe Garrel et grand-père de l’acteur Louis Garrel et de l’actrice Esther Garrel, Maurice Garrel aura marqué les esprits ; jusqu’à ses nominations tardives aux Césars pour « La discrète », de Christian Vincent, et « Rois et Reine », d’Arnaud Desplechin. Sans occulter ses deux nominations aux Molières : respectivement pour « C’était bien » et « Le visiteur »…

Père nécessiteux, il fut marionnettiste. Acteur, il côtoya les plus grands : Costa-Gavras, François Truffaut, Joffé, Clément, Cavalier, Deray, Piccoli, Chabrol, Lelouch, Godard etc. Son réalisateur de fils également : Philippe Garrel.

A l’heure où ce dernier s’apprête à sortir son prochain film, à l’heure aussi où Louis Garrel incarnera Godard au cinéma, dans «  Le redoutable », de Michel Hazanavicius, la femme de Maurice Garrel, Huguette, ainsi que Fabrice Venturini, s’attellent à un projet commun : trouver un musée ou une galerie partenaire en vue d’un livre hommage et d’une exposition où s’illustrera la part méconnue du public de l’œuvre de Maurice Garrel. A savoir la trentaine de peintures qu’il laissa (et pour laquelle il n’eut pas le temps d’organiser une manifestation), des poèmes inédits, des photographies qui ne le sont pas moins, avec Albert Camus, Genet, Piccoli, et autres instantanés magnifiques…

-Appel à collaboration : merci à toute institution, musée ou galerie, qui témoignerait un intérêt à ce projet,
d’en faire part à l’adresse mail suivante : venturinimage.seconde(at)gmail.com

Photo de Maurice Garrel par Huguette Garrel

Photo de Maurice Garrel par Huguette Garrel

Lire la suite...

We regret to announce that the American painter in Paris, John Harrison Levee (born April 10th 1924), has died today (January 18th, 2017) in Paris.

Levee took a Master's degree in philosophy from the University of California Los Angeles before becoming an aviator in the Second World War. Following the war he decided to stay to work as a painter in Montparnasse, after studying at Académie Julian. Levee was a magnificent painter of force and guts and forthrightness. He exhibited a talent for gravitas with strong gestures rendered in blacks and strong colors, as well as a penchant for impasto surfaces. Intense in passionate emotions, the painter's work has a deeply moving deportment.  

John Harrison Levee https://en.wikipedia.org/wiki/John_Levee

http://hyperallergic.com/154011/three-americans-find-leeway-in-midcentury-paris/

Joseph Nechvatal et Patrick Reynolds

John Levee, "Composition" (1961) oil, 160x130 cm

John Levee, "Composition" (1961) oil, 160x130 cm

Du 3 janvier au 28 février, venez admirer les 19 tableaux du peintre Lionel Sourisseau exposés à la Galerie du caveau de l'Union des Producteurs de Saint-Émilion lieu-dit Haut Gravet..

Informations pratiques :
La galerie est ouverte du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h.
Téléphone : 05.57.24.70.71 voir le site internet
Le vernissage aura lieu mercredi 11 janvier,

En ce début d’année, l’Union de Producteurs de Saint-Emilion a le plaisir et le grand privilège d’accueillir une exposition hors norme sous la houlette de Claude PERUSAT, marchand d’art Collectionneur de Libourne. L’exposition qui compte 19 toiles se tient à la Galerie du Caveau de l’UNION DES PRODUCTEURS jusqu’au 28 février inclus. « Des tableaux inédits réalisés pour cette exposition », note Claude Pérusat.

"Né le 20 octobre 1951 à Saumur, le même jour que Arthur Rimbaud, hasard ou coincidence il écrit de nombreux poèmes qui lui apparaissent comme des songes.
Cet univers poétique, ses connaissances du chamanisme, l'importance de la spiritualité, la place de l'âme dans l'art, l’amènent tout naturellement à la création picturale. Il aurait eu sa place dans le livre de René Huyghe "l'Art et l'âme" édité chez Flammarion en 1968.
On retrouve dans ses oeuvres la marque des grands artistes de notre temps : « une écriture parfaitement reconnaissable et identifiable » comme l’aurait fait remarquer Emmanuel David le marchand découvreur de Bernard Buffet, l'incarnation de la vie d'une époque. Sourisseau  est un artiste qui reçoit en permanence des images et des messages qui nous comblent de bonheur par la richesse de sa palette chromatique.  Ses peintures, colorées et au trait brut, sans artifices, parfois accompagnées de collages, ne sont pas sans rappeler les œuvres de Robert Combas, mais peut-être encore davantage le talentueux et regretté Jean-Michel Basquiat avec lequel il partage  le goût pour l’art haïtien que l’on retrouve en filigrane dans la plupart de ses tableaux. A nous de décripter la complexité et le mystère de la lecture de ses œuvres.

Article paru dans le Journal SUD-OUEST

Lien vers l'article Journal LE RESISTANT

Exposition Lionel Sourisseau à la Galerie du caveau de l
Lire la suite...
 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice