Huxley-Parlour Gallery
3-5 Swallow Street, London, W1B 4DE / gallery(at)huxleyparlour.com

This Side of Paradise: Narrative, Cinema and Suburbia
in the work of Miles Aldridge and Todd Hido

15 November - 15 December 2018

A new exhibition, This Side of Paradise: Narrative, Cinema and Suburbia in the Work of Miles Aldridge and Todd Hido will present twenty large-scale colour works, demonstrating how these two contemporary artists investigate the concept of suburbia.

Though works by Aldridge and Hido are visually dissimilar, both artists are recognisable for their distinctive cinematic colour palettes, lighting and compositions, and the suggestion of narrative possibilities beyond the edge of the Todd Hido, #2154-a, 1998 frame. Whereas Hido presents a shadowy, empty, exterior suburban world, Aldridge presents the viewer with brightly lit, garish interiors, focusing on the imagined lives of the women who inhabit them.

Hido’s works in the exhibition are from his ongoing Houses at Night series, depicting isolated suburban homes in America, photographed at night, replete with voyeuristic undertones and implied narrative. Hido’s work is concerned with themes of urban isolation and interior lives, lived separately from outward appearances. His compositions are often bereft of human presence, although a singular lit window or an empty car become signifiers of stories left untold.

Chromo Thriller #3, 2012 © Miles Aldridge courtesy Huxley-Parlour Gallery
Lire la suite...

Jean-Claude MEYNARD
Chants Fractals
Vernissage jeudi 22 novembre 2018 | 18h - 21h
Exposition | 23 novembre - 12 janvier 2019
Galerie Lélia Mordoch
50 rue Mazarine, 75006, Paris. | Maps
+33(0)1 53 10 88 52   
lelia.mordoch.galerie(at)wanadoo.fr

www.leliamordoch.com
N'avez-vous jamais rêvé d'une œuvre totale, délice de tous les sens ?
À notre époque où l'ensemble des connaissances humaines est disponible d'un simple clic sur le net, Jean-Claude Meynard innove en nous offrant ses Chants Fractals. L'image se crée en musique en hommage à Mozart, Bach, Bartok et Debussy.
On peut voir sur le tableau s'inscrire en animal les notes qui forment les trois premières mesures des partitions. L'homme fractal est le motif de ces compositions picturales où il se métamorphose en perroquet, en coq, en grenouille... en papillon. De métamorphose en assemblage, d'algorithme en algorithme, l'homme devient animal et note de musique, écho de son livre « L'Animal fractal que je suis » paru aux éditions Connaissances et Savoirs que vous pourrez découvrir à l'occasion de cette exposition.

Jean-Claude MEYNARD, Duo fractal - Papageno Papagena, 2018 - Impression numérique quadri sur plexiglas -  65 x 50 cm
Lire la suite...

VaRiéTé MoDerNe
BENJAMIN SEBBAN GALLERY
2b  rue Saint Georges
1050 Brussels, Belgium​
https://www.benjaminsebban.com/ 
​contact(at)benjaminsebban.com
Open Wed-Sat 11am-6pm
Tel +33 (0) 787 400 500 / +32 (0) 498 425 997

VERNISSAGE & COCKTAIL  Jeudi  25 Octobre 2018 , 18h-20h

La Galerie est fière d' organiser à l'occasion de ses 1 an en Belgique une grande exposition d'art Moderne .

Encore une fois nous nous surpassons afin d' offrir à nos collectionneurs une sélection d' oeuvres de très grande qualité sous le titre "Variété Moderne". Nous présenterons des artistes ayant fait l'histoire du 20 éme siècle; De Klimt à Sam Francis en passant par Fernand Leger, Marc Chagall, Alexander Calder, Giorgio De Chirico, Max Ernst, Alberto Giacometti, Marino Marini ou encore un fidele de la galerie Francis Picabia. Également, à cette occasion, nous exposerons une oeuvre spectaculaire d' un artiste Belge que nous aimons particulièrement, Henri Michaux, une encre du plus grand format qu'il ai réalisé... Et enfin, pour sublimer notre accrochage, Jean Dubuffet, une oeuvre très importante  de la serie des "Site".

...Rendez-vous le Jeudi 25 Octobre 2018 pour le Vernissage.

Marc Chagall (1887-1985) Bénédiction du couple 1980/82 

Marc Chagall (1887-1985)
"Bénédiction du couple" 1980/82

Lire la suite...

L’artiste Claudine Drai, invitée de la Maison Guerlain
« L’âme du temps »
Exposition du 13 novembre 2018 au 6 janvier 2019
Maison Guerlain
68 avenue des Champs-Élysées, Paris 8e

Depuis déjà  douze années, la Maison Guerlain accueille dans sa célèbre maison des Champs-Elysées des expositions d'art contemporain. Après avoir présenté de nombreux artistes dont Niki de Saint Phalle, Sarah Moon ou encore Chiharu Shiota, la Maison Guerlain, qui célèbre cette année 190 ans d'histoire et de création sans jamais cesser d'être actuels, confie ses espaces à l'artiste Claudine Drai du 13 novembre 2018 au 6 janvier 2019.

« Avec le parfum, nous pénétrons le monde autrement que par le regard, par sa respiration », écrit Claudine Drai. Le parfum occupe depuis longtemps une place centrale dans l'oeuvre de l'artiste. En 1994, elle entreprend ses premières recherches sur les émotions et l'imaginaire du parfum, se consacre à l'écriture de textes et à l'intégration de l'olfaction dans ses créations qu'elle poursuit encore aujourd'hui. Peu à peu, Claudine Drai ressent que le parfum peut susciter des émotions proches de son oeuvre : « A travers le parfum, je sentais l'abîme, la structure de l'espace, la texture de la lumière, la façon dont le temps se rapprochait ou s'éloignait, et puis tous ces silences... » Lors de son exposition à la Galerie Jérôme de Noirmont en 2005 puis au Centre Pompidou en 2009, elle intègre des sensations de parfums comme matières de son univers, au même titre que le papier, la soie, la lumière et les mots. Elle écrit à ce sujet : « Il existe des émotions au fond de l'être qui ont besoin, pour apparaître, de trouver la matière qui leur ressemble, visible ou non-visible. Les parfums, la lumière et l'espace se vivent comme des émotions qui se dévoilent, comme une histoire sensible à côté de l'histoire du regard. »

Claudine Drai Sans titre, 2018.  Sculpture, papier de soie, 120 cm, 70 cm, 70 cm

Claudine Drai Sans titre, 2018.
Sculpture, papier de soie, 120 cm, 70 cm, 70 cm

Lire la suite...

Galerie Eva vautier
2 rue vernier
06000 Nice France

Du mardi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous

contact: galerie(at)eva-vautier.com

tel: 09.80.84.96.73
www.eva-vautier.com
Vernissage vendredi 19 octobre 2018 à partir de 18h
FIGURATION LIBRE

BEN
Jean-Charles Blais
Rémi Blanchard
François Boisrond
Robert Combas
Dix 10
Hervé Di Rosa
Philippe Hortala
Mission Totale
Catherine Viollet

Exposition du 20 octobre au 1er décembre 2018
Mouvement pictural du début des années 80, la « Figuration Libre » doit son nom à Ben après une exposition qu'il organisa à Nice en 1981.
Cette nouvelle génération de peintres témoigne avec enthousiasme et désinvolture d'une production non académique, provocante, vitale, énergique, pulsionnelle ... qui refuse la théorie, les manifestes et les normes.
Caractérisée par sa liberté, la peinture parle de la société, de la violence, de la sexualité et s'inspire de tout ce qui se rapporte à la culture populaire. C'est un art né dans la rue, dans l'environnement urbain et dans les clubs ; un art rock et punk.
« Libre de quoi ? / Libre de faire laid / Libre de faire sale / [...] / Libre de peindre sur n'importe quoi. » Ben, Figuration Libre, 1982.
Plusieurs figures marquantes comme Rémi Blanchard, François Boisrond, Hervé Di Rosa et Robert Combas ont contribué à sa médiatisation.

Ben Vautier, Le Tango Occitan, 1984

Ben Vautier, Le Tango Occitan, 1984

Lire la suite...

Exposition TRIBAL de MARC DURAN
TEODORA GALERIE
25 rue de Penthièvre
75008 Paris
FRANCE
du mardi au samedi de 11h à 19h
+33 (0) 1 77 17 28 45
+33 (0) 6 07 08 86 51
http://www.teodora.fr/ 
TEODORA GALERIE est heureuse de vous convier au vernissage de l'exposition TRIBAL en présence de l'artiste Marc Duran, le jeudi 13 septembre à partir de 18h.
C'est en 2012 que la galerie Téodora a exposé pour la première fois Marc Duran, cet autodidacte passionné, guitariste rock dans l'Angleterre des années 90, auteur de pièces musicales, et même compositeur d'un opéra, qui a soudainement eu la révélation de la peinture comme d'une nécessité vitale. Marqué par ses voyages, ses rencontres, et sa passion pour la musique, ses œuvres sont nourries de son rapport au monde si singulier, le tout incarné dans un style vibrant.

L'exposition « TRIBAL » rend ouvertement hommage à un art « primitif » déjà en germe dans ses œuvres précédentes. La figure humaine reste le centre de sa réflexion, mais se réduit à son image la plus brute. Yeux, bouches, membres, et corps, tout n'est plus qu'un signe visuel. Les couleurs se mélangent et envahissent la toile, laissant notre regard naviguer entre les formes. Un rythme presque sauvage naît des gammes chromatiques vives et tranchées appliquées avec vigueur sur sa toile. Les couleurs primaires s'affrontent sans gradations ni nuances, orchestrées par le noir et le blanc.

Ces visions métaphoriques, et aussi mystiques, sont baignées d'un plus grand mystère lorsqu'on se confronte au détail de la toile. Les traits, les points et les hachures sont entrecoupées par ses paroles. Les phrases s'enchainent et se resserrent dans des espaces exigus. Ainsi, elles n'ont plus vocation à faire sens, mais deviennent un motif indéchiffrable renfermant la pensée secrète de l'artiste.

Exposition TRIBAL de MARC DURAN TEODORA GALERIE 
Lire la suite...

hdct portraitJeanne d’Hauteserre
Mairie du 8ème arrondissement, Conseillère de Paris

a le plaisir de vous inviter à l’exposition de

Michel de France
Dessins – Aquarelle – Pastels
et
Hermine de Clermont-Tonnerre
Dessins – Sculptures

Exposition ouverte au Public du Jeudi 18 au Vendredi 26 Octobre 2018
Salle des Expositions de la Mairie du 8ème

Du Lundi au Vendredi de 14 heures à 18 heures
Entrée libre – 3, rue de Lisbonne – 75008 Paris

princessedutonnerre(at)gmail.com / +33 (0)6 75 75 18 18

Exposition Hermine de Clermont-Tonnerre et Michel de France
Lire la suite...

Pierre Alechinsky
Travaux de l'année 2018
dont un ensemble de 12 peintures pour imager Astrologie poétique de Léon-Paul Fargue
22 novembre 2018 – 19 janvier 2019 au 38 avenue Matignon
Vernissage jeudi 22 novembre à partir de 18h

Galerie Lelong & Co.
13, rue de Téhéran, 75008 Paris
38, avenue Matignon 75008 Paris
info(at)galerie-lelong.com  / + 33 1 45 63 13 19  /  
www.galerie-lelong.com


L'année 2018 aura été une année riche en reconnaissance pour l'œuvre de Pierre Alechinsky. Elle a débuté, en janvier, par l'achèvement et l'entrée au Mobilier National de sa grande tapisserie Le Volturno, puis s'est poursuivie en octobre par la remise du Præmium Imperiale pour la peinture. Ce prix prestigieux, créé au Japon en 1989, souvent surnommé « le Nobel des Arts », rend hommage à la création contemporaine la plus exigeante et vient récompenser l'ensemble d'une œuvre.

Pierre Alechinsky Coup de foudre, 2018, encre de Chine  et acrylique sur papier marouflé, 165 x 217 cm

Pierre Alechinsky Coup de foudre, 2018, encre de Chine
et acrylique sur papier marouflé, 165 x 217 cm

Lire la suite...

Marc Desgrandchamps
Latona
22 novembre 2018 – 19 janvier 2019
Vernissage jeudi 22 novembre à partir de 18h à la librairie

Galerie Lelong & Co.
13, rue de Téhéran, 75008 Paris
38, avenue Matignon 75008 Paris
info(at)galerie-lelong.com  / + 33 1 45 63 13 19  /  
www.galerie-lelong.com 

Marc Desgrandchamps vient de créer trois nouvelles lithographies pour Lelong Editions sur les presses de l'atelier de Michael Woolworth à Paris. Le titre de ces lithographies, Latona, se trouve discrètement glissé dans chacune d'elles. Un choix, loin d'être anodin puisque derrière ce nom, se mêlent souvenirs, culture populaire et artistique ; ce même mélange de références éparses que l'on retrouve souvent dans ses compositions picturales.
 
Latona est un thème de jazz enregistré en 1965 par l'organiste Big John Patton et qu'affectionne l'artiste. Sur la pochette de l'album (Let'em roll) on observe une silhouette de femme, presqu'une ombre, à la posture exagérément cambrée. Image qui n'est pas sans évoquer les figures qui traversent régulièrement son œuvre. Mais ce titre renvoie aussi au mythe de Latone : déesse persécutée par Junon, obligée d'errer à travers le monde et de se cacher entre ciel et terre pour donner naissance à Diane et Apollon. Un mythe d'errance qui semble traverser nombre des œuvres de l'artiste.

 Marc Desgrandchamps Latona 1, 2 et 3, 2018,  lithographie, 35 ex, 70 x 50 cm.

Marc Desgrandchamps Latona 1, 2 et 3, 2018,
lithographie, 35 ex, 70 x 50 cm. 

Lire la suite...

Etel Adnan
Parler aux fleurs
22 novembre 2018 – 19 janvier 2019
Vernissage jeudi 22 novembre à partir de 18h au Salon

Galerie Lelong & Co.
13, rue de Téhéran, 75008 Paris
38, avenue Matignon 75008 Paris
info(at)galerie-lelong.com  / + 33 1 45 63 13 19  /  
www.galerie-lelong.com
Pour cette exposition, Etel Adnan a réalisé une douzaine de petits tableaux ronds, denses, vivants, à la touche souple et ample, très nouvelle, avec un seul sujet : des fleurs. Interrogée sur le pourquoi de ce thème, elle répond : « c'est venu ainsi ». La forme de ces fleurs rondes s'intègre facilement dans un cercle : un cercle dans un cercle. Pour compléter ce groupe de tondi, elle a ajouté quelques tableaux rectangulaires, en deux couleurs seulement, des sortes de dessins peints.
 
Pour accompagner l'exposition, la Galerie Lelong & Co. publie un petit livre qui associe aux peintures un choix de poèmes extraits du Cycle des tilleuls (2012).

Etel Adnan Jardins 3, 2018, huile sur toile, Ø 30 cm.

Etel Adnan Jardins 3, 2018, huile sur toile, Ø 30 cm.

Lire la suite...

Fabienne Verdier
Ainsi la nuit
22 novembre 2018 – 19 janvier 2019
Vernissage jeudi 22 novembre à partir de 18h

Galerie Lelong & Co.
13, rue de Téhéran, 75008 Paris
38, avenue Matignon 75008 Paris
info(at)galerie-lelong.com  / + 33 1 45 63 13 19  /  
www.galerie-lelong.com
Pour sa première exposition de peintures à la Galerie Lelong & Co., Fabienne Verdier a choisi deux nouvelles séries de tableaux qu'elle présente ainsi :
 

« La première série Ainsi la nuit est inspirée du quatuor de Henri Dutilleux. J'avais travaillé en 2017 avec un jeune quatuor à la chapelle de la Visitation (Aix-en-Provence) que nous avions transformée en atelier laboratoire pendant plusieurs semaines. A l'écoute de cette pièce fascinante, les ondulations nocturnes, les pizzicati des cordes, ont déclenché dans mon esprit cette vision de scintillement, crépitement, glissando et lignes de contre-points. Cette série est le fruit de deux ans de travail au cours desquels les structures abstraites de la musique ont peu à peu nourri l'expérience picturale. La seconde série, Energie blanche, est une évocation des énergies cinétiques qui nous entourent. J'ai imaginé, sur des diptyques verticaux, un vagabondage dans la dynamique des fluides, les courants de l'air ou du vent, les ondes des océans, des fleuves. Turbulence et mouvements parfois tempétueux des forces de la nature. Une vision des manifestations atmosphériques de notre petite planète, et par là même, la prise de conscience de sa fragilité, de sa beauté unique dans notre galaxie ».

Fabienne Verdier Glissando, 2018, acrylique et technique mixte sur toile, 106 x 90 cm

Fabienne Verdier Glissando, 2018, acrylique et technique mixte sur toile, 106 x 90 cm

Lire la suite...

Vernissage de l'exposition « La peinture de Jacqueline Pavlowsky»

le samedi 6 octobre à partir de 14:00
Galerie Hervé Courtaigne Moderne
53 Rue de Seine, 75006 Paris
Téléphone : 01 56 24 23 00
http://www.hervecourtaigne.com/ 


Jacqueline PAVLOWSKY (1921 - 1971)

Portrait de l'artiste

Née en 1921 à Vincennes de parents juifs russes et polonais émigrés en France, elle poursuit après guerre en parallèle ses études de chimie, tout en se consacrant à la peinture. Personnage entier, attachant, « Indépendante, provocante, festive, elle vit librement. Cheveu court, complet veston, cigarette, silhouette intimide. »

Jacqueline Pavlowsky Galerie Hervé Courtaigne
Lire la suite...

Vernissage jeudi 11 octobre 2018 | 18h - 21h
Exposition | 12 octobre - 17 novembre 2018

Ne manquez pas la parution du livre Optical Graffiti
aux Éditions Lélia Mordoch

J'ai tout de suite aimé les oeuvres de L'Atlas pour la puissance de leur graphisme. Il n'est pas facile de trouver des artistes qui renouvèlent l'art géométrique. Du graffiti à l'art optique, L'Atlas refuse de se laisser enfermer dans un genre... il revendique un art sans frontière.

Il s'inspire des relevés topographiques des temples mais c'est la calligraphie, l'inscription du signe dans une forme structurée, qui l'amène à l'art cinétique.

La signature de L'Atlas est présente dans chacune de ses oeuvres même si parfois elle est bien cachée. Un labyrinthe dans lequel s'inscrit une signature voilà comment pourrait se définir la plupart de ses tableaux. Mais il faut aller plus loin dans l'univers des signes. Un tableau peut en cacher un autre. Jeux d'optique, phosphènes qui se révèlent à la lumière bleue, carré tournant il y a toujours dans ses oeuvres un mystère à décrypter. L'Atlas est un artiste dont l'érudition se révèle dans la jubilation de la création.
Il saisit l'esprit de la ville et y imprime sa marque en créant une archéologie contemporaine où le graphe sert de repère dans la jungle urbaine, où l'artiste déchiffre la ville de sa griffe. Le promeneur découvre des étoiles sur l'asphalte...et une boussole pour ne pas perdre le nord.
Au labyrinthe de la création contemporaine, cherchez L'Atlas et vous trouverez un grand artiste qui donne au Street Art une nouvelle dimension : Optical Graffiti.

Lélia Mordoch

L

L'ATLAS, Cascade #1, 2018 -
Laque et encre aérosol sur bois, 148 x 115 cm

Lire la suite...

Jan Saudek, one of a kind, revolutionary, reckless.

He is one of the most important and renown Czech art photographers in the world.

Saudek has had over 400 solo exhibitions. His photographs are included to some of the world's most important art collections.

Born in Prague in 1983, his father was a Jew, so he and his family automatically became Nazi's target. Jan Saudek was still a child when his family suffered during the World War II. Little Jan together with his brother, was kept in Mischlinge, the concentration camp for children. Their father also was deported to the concentration camp. All of them survived the war.

The catastrophe of the war and the absence of a happy childhood are intensely shown in Saudek’s works. The artist often repeats his themes and styles, while he combines notions of eroticism and memories of a childhood, creating a surreal and dream-like result.

Saudek images are all about evocation, an evolution from child to adult, there are lots of nudity and semi-nudity in his work. And what's interesting is, he is not that type of photographer who tries to show you beauty, no, its opposite. In his images, he uses people who are overweight in absurd positions, old half nude ladies, young girls with cigarettes, midgets, and what interesting is that he loves posing himself nude as well!

Jan Saudek Photo courtesy of the Artist
Lire la suite...

Les Russes à Paris 1925-1955
du 11 septembre - 3 novembre 2018
Vernissage le 11 septembre 2018 à partir de 18h
 
JEANNE BUCHER JAEGER SAINT-GERMAIN
53 rue de Seine
75006 Paris
T +33 1 42 72 60 42
Tuesday-Friday, 10am-6pm
Saturday, 10am-12:30am - 2:30pm-6pm
www.jeannebucherjaeger.com 


En écho à l’exposition dédiée à l’avant-garde russe à Vitebsk au Centre Pompidou et à l’occasion du Parcours des Mondes de la rentrée estivale, la galerie Jeanne Bucher Jaeger honore cet automne les artistes russes qu’elle a présentés en ses murs durant la période 1925-1955. 1925, année de création de la galerie Jeanne Bucher, 1955, disparition de Nicolas de Staël.
Cette exposition s’inscrit, dans le même quartier et au même moment, en dialogue avec l’exposition consacrée aux monochromes de Serge Charchoune par les galeries Le Minotaure et Alain Le Gaillard.

La plupart de ces artistes ont quitté leurs pays après la Révolution de 1917, transitant par l’Allemagne ou la Belgique, avant de s’installer en France à Paris, ville rêvée pour nombreux peintres russes de l’époque qui y voient le pays de la liberté et de la douceur de vivre. Car Paris fut bien cette « capitale des arts », creuset des avant-gardes qui se succédèrent depuis le Réalisme de Courbet jusqu’à la Figuration Narrative des années 70.

Nicolas de Staël  Eau de vie, 1948  Huile sur toile 101 x 81,3 cm

Nicolas de Staël
Eau de vie, 1948
Huile sur toile 101 x 81,3 cm

Lire la suite...

Exposition à venir du 19 septembre au 21 décembre 2018

'TIERRA Y PAISAJE DE CUBA' -  Maikel Sotomayor
Galerie BEGRAMOFF
206 rue stevin - Bruxelles B-1000
www.begramoff.com 
begramoff(at)begramoff.com
 

La galerie BEGRAMOFF a le grand plaisir d'accueillir le jeune peintre cubain Maikel Sotomayor et d'organiser l'exposition 'Tierra y paisaje de Cuba - Terre et paysages de Cuba' avec certaines de ses œuvres. L'exposition se déroulera du 19 septembre au 21 décembre 2018 et sera accessible du lundi au vendredi de 10h à 14h 30 et sur RDV (0470 55 71 10).

La galerie BEGRAMOFF propose une série d'œuvres choisies de Maikel Sotomayer qui illustre plusieurs séries de peintures (Posado sobre la noche, Paisajes menguantes, Tortuga con playa y montaña, Camino del cuarto menguante, Atajos, Con Musashy en Viñales) réalisées ces dernières années.

Maikel Sotomayor,né à Cuba en 1989, a vécu à la campagne avant de faire ses études à l'école des Beaux-Arts à La Havane, la ville. Sa jeunesse à la campagne a profondément influencé sa peinture. Son inspiration vient en effet des paysages campagnards qui lui permettent de travailler sur les souvenirs et leur impact. Ayant quitté la campagne et vivant maintenant en ville, Maikel Sotomayor il réinterprète la campagne avec son expérience urbaine. Il considère 'Le Paysage' comme un lieu de découverte et de rencontre avec soi-même. Revoir ou représenter de tels espaces provoque une remise en question chez l'Homme aussi bien physique que mentale.
Maikel écrit: 'Un paysage qui se montre tranquille peut être complice. Comme un murmure'.

Maikel SOTOMAYOR - Acrilyque sur toile Olfato de nacer - 195 x 195cm - 2017

Maikel SOTOMAYOR - Acrilyque sur toile
Olfato de nacer - 195 x 195cm - 2017

Lire la suite...

Dine's prints from the 1980s on are characterized by an increasing density and complexity of surface and layered depth. It is not merely a question of hand coloring but of nontraditional combinations of print media printed one over the other. One might refer to this phenomenon as "painting with printmaking." That is, not only do the prints take on a layered depth and usual richness of surface but the textures of different media are played off against each other, matte against glossy, for example. The resulting surfaces are extremely tactile in nature.

Clifford S. Ackley & Patrick Murphy, Jim Dine: Printmaker: Leaving My Tracks
Theme and Variation: A Dialogue on Fifty Years of Printmaking
Museum of Fine Arts Publishing, Boston, 2012, pages 10-11

Jim Dine (b. 1935)

Born in Cincinnati, Jim Dine studied at the University of Cincinnati and at the School of the Museum of Fine Arts in Boston, Massachusetts before receiving his Bachelor of Fine Arts degree from Ohio University in 1957. His reputation in the art world began to grow in 1959 when he, along with Claes Oldenburg and Allan Kaprow, opened a gallery in the Judson Memorial Church (Judson Gallery) in Greenwich Village in New York City and staged a series of theatrical events they called “Happenings.”

While others have often associated his work with the Pop Art movement of the mid-20th century, his fascination with popular imagery and everyday objects has always carried a more personal component. He has extensively explored particular themes in a variety of media- painting, sculpture, printmaking- throughout his career. These themes have acquired the status of personal iconography and he claims them as part of his vocabulary or his “glossary of terms.” Among this iconography are hearts, tools, bathrobes, the Venus de Milo and Pinocchio. They are commonly recognized symbols, figures and objects, which become metaphors for larger concepts, while also functioning as part of his on-going “self-portrait”. As an avid reader, writer and poet, he shares, “language plays a big role in my work and has a big place in my life.”

Dine, renowned for his wit and creativity has a restless, searching intellect that leads him to challenge himself constantly. Over four decades, Dine has produced more than three thousand paintings, sculptures, drawings, and prints, as well as performance works, stage and book designs, poetry, and even music. His art has been the subject of numerous individual and group shows and is in the permanent collections of museums around the world.

Leslie Sacks Gallery
Bergamot
2525 Michigan Avenue, Suite B6
 Santa Monica, California 90404
 T  310 264 0640  |  F  310 264 0740

gallery(at)lesliesacks.com

http://www.lesliesacks.com/

Jim Dine Hand Painting on the Mandala, 1986 Engraving, drypoint and hand coloring 49 1/2 x 40 1/8 inches Edition of 60  Signed and numbered DIX013A
Lire la suite...

Jan Fabre Folklore Sexuel Belge (2017-2018) Mer du Nord Sexuelle Belge (2018)
17 mai – 21 juillet 2018
TEMPLON Paris – Grenier Saint Lazare
28 rue du Grenier Saint-Lazare
75003 Paris - France
Tel: + 33 (0)1 85 76 55 55
https://www.templon.com/new/current.php?la=fr

Pour l’ouverture de son nouvel espace parisien, la Galerie Templon donne carte blanche à Jan Fabre. Fidèle à son engagement auprès des artistes, la galerie inaugure un chapitre de son histoire en invitant le grand créateur pluridisciplinaire à investir ses nouveaux lieux en toute liberté.

L’artiste belge a conçu spécialement pour les 250 m2 d’exposition la rue du Grenier-Saint-Lazare un ensemble inédit d’œuvres de différents media – dessins, sculptures – dressant un portrait complexe, espiègle et subversif de sa Belgique natale.

Depuis 30 ans, Jan Fabre s’est imposé internationalement en tant qu’artiste visuel, homme de théâtre et auteur parmi les plus innovants de sa génération. La Galerie Templon, qui le représente depuis 2000 et a contribué à la reconnaissance de sa pratique plastique, est heureuse de confier ses clés à cet artiste complet qui a su repousser les limites des champs de la connaissance et de la création, un « guerrier de la beauté et chevalier du désespoir ».

 

Jan Fabre Sexy Orgue de Barbarie Belge, 2017 Bois, pigment, polmère, métal, papier, éléments électroniques 146 x 145,2 x 42,1 cm 57 3/4 x 57 1/8 x 16 5/8 in.

Jan Fabre Sexy Orgue de Barbarie Belge, 2017
Bois, pigment, polmère, métal, papier, éléments électroniques
146 x 145,2 x 42,1 cm
57 3/4 x 57 1/8 x 16 5/8 in.

Lire la suite...

GÉRARD FROMANGER
DE TOUTES LES COULEURS
En collaboration avec Caroline Smulders
31 mai - 21 juillet 2018
Jeanne Bucher Jaeger | Paris, Saint-Germain
53 rue de Seine
75 006 Paris – France
T +33 1 42 72 60 42
F +33 1 42 72 60 49
info(at)jeannebucherjaeger.com
https://jeannebucherjaeger.com/fr/ 
Vernissage jeudi 31 mai, 17h-20h

Giacometti ne regardait jamais ce qu’il peignait parce que dès que tu regardes, c’est foutu. Tu deviens maniéré, tu commences à aimer ton trait ou à vouloir le corriger, tu te dis : ce serait mieux comme ci ou comme ça. Non !
Le trait doit venir d’une vraie relation entre toi et ta main qui empêche l’esthétisme, qui empêche le jugement sur ce qu’on fait. Il faut faire confiance à ce que la main fait et à ce que la tête pense. (...)

Je ne rééquilibre pas, je combats. C’est une bataille. Ce sont tout le temps des batailles.

-les couleurs se battent ?
Ah oui comme nous dans la vie
-Il n’y a pas de quartier ?
Il y a parfois des accommodements, des repentirs, des revenez-y, des gommages, des effacements, des sous-couches. Mais, globalement, entre les couleurs, c’est une lutte et cette lutte est sans merci.

Gérard Fromanger et Laurent Greilsamer

Fromanger De toutes les couleurs, Entretiens avec Laurent Greilsamer, Editions Gallimard, 3 mai 2018

A l’occasion de la parution du livre de Laurent Greilsamer aux Editions Gallimard Fromanger - De toutes les couleurs, la galerie organise une exposition consacrée à l’artiste, présentant des oeuvres de 1962 à 2017. Cetteexposition se déroule plus de quarante ans après sa dernière exposition personnelle à la galerie, en 1977, autourde la série Questions.

L’exposition s’ouvre par l’Autoportrait de 1962, emblématique de la période « grise », dans le sillage d’AlbertoGiacometti, son premier maître, lequel, avec Jacques Prévert, le fait alors entrer chez Aimé Maeght. L’incendie de l’atelier en 1964 et la disparition dans les flammes de 80 tableaux marqueront la fin de cette période. Dans le gris de ces cendres, en s’en allant, le feu avait laissé une petite lueur pourpre...qui bien vite sera flamme et viendra lécher ses toiles. (Jacques Prévert).

Gérard Fromanger, Bouge (de la série Questions) 1976 © Jeanne Bucher Jaeger - Courtesy Gérard Fromanger
Lire la suite...

EXPOSITION PETER KLASEN
du 15 mars au 11 mai 2018
Galerie Eva Hober
156 boulevard Haussmann
75008 Paris
T : + 33 1 45 61 20 05
E : galerie(at)evahober.com

www.evahober.com 

Peter Klasen, artiste majeur et pionnier de la Nouvelle Figuration et du mouvement de la Figuration Narrative au début des années 60, est exposé du 14 mars au 11 mai 2018 par la galerie Eva Hober. Sera présentée une série d’oeuvres récentes en hommage à Kasimir Malevitch, Piet Mondrian et Kurt Schwitters.

Installée depuis octobre dans le 8e arrondissement de Paris, Eva Hober a le plaisir d’annoncer sa première exposition de Peter Klasen.

Peter Klasen (né à Lubeck le 18 août 1935) vit et travaille à Paris depuis1959. L’artiste, engagé, est connu pour ses « tableaux-rencontres» : collages et photographies - matériau de prédilection de l’artiste qu’il tire d’affiches publicitaires, de cinéma et de magazines - réinterprétées à l’aérographie et inspirées de la réalité urbaine et de ses codes. Avec ses oeuvres, Peter Klasen dénonce les dangers des médias et leur impact sur le monde.

Les thématiques telles que la société de consommation, l’obsession, la folie, les relations de pouvoir, l’enfermement, les faits divers, le corps et le cinéma sont récurrentes dans l’oeuvre de Peter Klasen qui a ouvert avec force la voie aux artistes qui interrogent aujourd’hui la société.

Peter Klasen commence en 2010 la série des hommages aux grands maîtres : des oeuvres dialoguant avec les artistes tels que Duchamp, Friedrich, Léger, Mondrian, Picasso, Schwitters, de Vinci, El Gréco ou encore Le Tintoret.

Dans ses compositions picturales tout comme dans les thématiques abordées, l’influence des grands maîtres sur l’oeuvre de Peter Klasen est omniprésente et l’artiste leur rend une nouvelle fois hommage avec une série d’oeuvres inédites dédiée à Malevitch, Mondrian et Schwitters.

Portrait Peter Klasen 2016 © Sydney Klasen

Portrait Peter Klasen 2016 © Sydney Klasen

Lire la suite...

 Du 19 avril au 13 Juin 2018
HANGAR ART CENTER GALLERY
18, place du Châtelain
1050 Brussels
Belgium
General information
Tel. + 32 (0)2 538 00 85
Mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

FR - Hangar dévoile là partir du 19 avril 2018, l’œuvre magistrale de l’artiste japonais Aki Kuroda. Dans cette première exposition monographique de l’artiste en Belgique (depuis 1995), le visiteur pourra découvrir une série d’œuvres inédites (2016/2017) ainsi que plusieurs tableaux emblématiques. Au travers de ses œuvres, Aki Kuroda nous transporte dans un univers empreint/s à la fois de mythes antiques et d’histoires de son pays, le Japon. Il crée des « passages » entre des mondes divers : le modernisme et l’art contemporain, l’Orient et l’Occident, le corps et le cosmos, la mythologie et l’avenir. De très grandes toiles colorées investissent les espaces de Hangar sur le thème du Cosmogarden (jardin intérieur et extérieur/tout se mêle en une jungle onirique).

Une fois encore et comme à diverses reprises au Japon, Aki Kuroda a souhaité collaborer avec des architectes. Hangar a proposé une collaboration avec les étudiants en architecture d’intérieur de l’école supérieure des arts de Mons, Arts2, pour la construction d’une maison de thé éphémère. Cette réalisation, conforme à l’univers et aux dessins d’Aki, s’intègre à la scénographie de l’exposition.

Proche de la jeune scène artistique contemporaine, Aki Kuroda a souhaité associer à son exposition un plus jeune artiste, Marcin Sobolev (belgo russe).  Aki et Marcin réaliseront ensemble une installation composée de fleurs et de créations artistiques communes. Un Cosmogarden grandeur nature…

Hangar saisit l’occasion de cette exposition monumentale pour mettre en place une série d’événements liés au Japon et à l’œuvre d’Aki Kuroda. Les informations à ce sujet suivront.

Aki Kuroda ©Photo by Yukishima Yuki, Aki in his workshop.

Aki Kuroda ©Photo by Yukishima Yuki, Aki in his workshop

Lire la suite...

AMERICAN ICONS
OPERA GALLERY
62 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 PARIS
T +33 (0) 1 42 96 39 00
paris(at)operagallery.com
www.operagallery.com 
du 16 mars au 31 mars 2018

PREFACE

Opera Gallery Paris est heureuse de présenter sa première exposition de 2018 consacrée aux icônes de l’art américain.

« American Icons » est l’occasion de mettre en lumière l’effervescence de l’après-guerre qui caractérise l’avant-garde et définit « l’American Dream ». Nombreux sont les artistes d’Europe, d’Asie et d’ailleurs, à migrer aux États-Unis, dans une volonté d’émancipation culturelle et de galvanisation créatrice et humaine. Artistes d’origine ou d’adoption américaine, aujourd’hui acclamés et reconnus par le grand public et les institutions, tous ont bénéficié de l’expérience du Nouveau Monde.

Dans un idéal de découverte de l’autre et de soi, de Donald Judd à Keith Haring en passant par Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat ou George Condo, tous ont marqué l’histoire de l’art et le marché de l’art contemporain à travers leurs créations inédites inscrites dans une société vouée à l’hégémonie.

À la manière d’un voyage entre New York et Paris, cette exposition est l’occasion pour nous de revenir sur les artistes qui font partie de l’histoire d’Opera Gallery depuis plus de vingt ans.

À travers cette sélection d’oeuvres, cet événement invite à redécouvrir les principaux instigateurs d’un territoire d’expérimentation, ces artistes visionnaires d’un monde en pleine reconstruction, au travers de créations emblématiques ou plus intimes ; études, dessins ou thématiques étonnantes.

Nous sommes heureux de partager avec vous cette parenthèse représentative des prémices et fondements de l’art contemporain que nous avons hérités.

Gilles Dyan
Fatiha Amer
Président et Fondateur Directrice
Opera Gallery Groupe Opera Gallery Paris

Robert Indiana  Hartley Elergies KVF IV, 1990  Signed and dated on the lower right, numbered on the lower centre  Serigraph in colours, edition of 50  196 x 135 cm - 77.2 x 53.1 in.  Provenance The Morgan Art Foundation

Robert Indiana
Hartley Elergies KVF IV, 1990
Signed and dated on the lower right, numbered on the lower centre
Serigraph in colours, edition of 50
196 x 135 cm - 77.2 x 53.1 in.
Provenance The Morgan Art Foundation

Lire la suite...

Drawings at the Galerie Jean-François Cazeau

Modern Masters

Paul Gauguin, Alberto Giacometti, Juan Gris, Hans Hartung,

Auguste Herbin, Fernand Leger, Joan Miro, Andre Masson,

Amedeo Modigliani, Pablo Picasso

20 - 29 Mars 2018 / 20th to 29th of March 2018
Du lundi au samedi, de 14h30 à 19h et sur rendez-vous
From Monday to Saturday, 2:30pm to 7pm and by appointment
8 rue Sainte Anastase
75003 Paris
+33 (0)1 48 04 06 92
+33 (0)6 03 79 76 26
+33 (0)6 63 09 56 78
www.galeriejfcazeau.com 
For inquiries please contact:
Raphael Tecucianu
+33 (0)7 68 66 57 68
jfc(at)galeriejfcazeau.com

 

Auguste Herbin (1882 - 1960) - "Orage", 1953 Gouache on paper - 35,8 x 24,8 cm / 13 4/5 x 9 1/2 in.

Auguste Herbin (1882 - 1960) - "Orage", 1953
Gouache on paper - 35,8 x 24,8 cm / 13 4/5 x 9 1/2 in.

Lire la suite...

GALERIE ANNE & JUST JAECKIN et 2ArtAngels
présentent Chapeau ! Une exposition de photographies de Claude Azoulay

du 9 mars au 28 avril 2018
Vernissage le jeudi 8 mars à partir de 18h30

la galerie est ouverte du mercredi au samedi de 13h à 19h
GALERIE ANNE & JUST JAECKIN
19, rue Guénégaud – Paris VIème

http://www.jaeckin.fr/

Claude Azoulay, d’autres vies et la sienne

La carrière et la vie de Claude Azoulay ne peuvent se résumer en quelques lignes tant elles sont riches et multiples. Mais le dénominateur commun à tout son travail demeure l’homme : « Bonheurs, amours, joies, fêtes, guerres, catastrophes naturelles, rien de ce qui concerne l’homme ne m’est étranger », déclare-t-il.
Photographe de stars, grand reporter pour Paris Match pendant plus de quarante ans, ce polyglotte sillonne la planète du nord au sud et d’est en ouest : célébrités, hommes politiques et chefs d’Etat, papes, stars, artistes, réfugiés, révoltés et anonymes, il les photographie tous. Présent là où l’actualité l’appelle, il couvre aussi bien les guerres que les catastrophes naturelles, les faits divers ou encore les événements culturels, sportifs et politiques.
Ses clichés se retrouvent dans des publications internationales telles que Life, Look, Stern, Epoca.
Passionné et curieux de la nature humaine, c’est en photographe tout à la fois intimiste et baroudeur qu’il mène sa vie à 100 à l’heure, au point souvent de ne pouvoir défaire sa valise. Il prendra au passage quelques uppercuts, et sa vie n’a certes pas été un long fleuve tranquille, mais il affirme aujourd’hui ne rien regretter, si ce n’est, tout de même, de n’avoir pas vu grandir ses enfants.

Ursula Andress sur le tournage  du « Crépuscule des aigles »  © Claude Azoulay

Ursula Andress sur le tournage
du « Crépuscule des aigles »
© Claude Azoulay

Lire la suite...
 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice