CLAUDE GILLI POP LOVE GALERIE LOFT

Le Musée Privé Magazine d'Art Moderne et Contemporain

EXPOSITION
POP LOVE – LES FEUX DE L’AMOUR
Du 1er au 24 février 2018
Vernissage – Jeudi 1er février 2018

GALERIE LOFT
3 bis, rue des Beaux-Arts - 75 006 Paris
4, rue des Beaux-Arts - 75 006 Paris
Phone: +33 1 46 33 18 90
info(at)galerieloft.com

http://www.galerieloft.com/
A l’occasion de la Saint-Valentin, la Galerie Loft présente une exposition inédite de Claude Gilli, dédiée à l’amour sous toutes ses formes.

Symbole universel de la vie et du sentiment amoureux dans l’imaginaire populaire, le cœur possède une force visuelle et émotionnelle unique.

Dans la série des « Feux de l’amour », Claude Gilli le décline sous la forme de compositions en relief, brillantes et lisses, aux couleurs intenses.

Jeux de mots, jeux de lumière, jeux de mise en abîme. Vivants et vibrants, ses coeurs découpés dans du bois induisent une notion de profondeur de l’espace pictural, renforcée par la lumière des flammes qui viennent les caresser.

Le caractère joyeux et énergique de ces œuvres souligne l’importance des plaisirs simples et de l’amour, tandis que l’humour omniprésent nous rappelle à quel point Gilli aimait la vie. Malgré les difficultés auxquelles il dû faire face toute sa vie, il ne cessa jamais de créer avec une certaine magie, des sujets assemblés et les paysages décalés qui caractérisent son oeuvre, dans une quête impérissable d’un idéal du bonheur.

CLAUDE GILLI POP LOVE GALERIE LOFT
 Claude GILLI PIN UP Sculpture bois peint 2012, pièce unique - signé par l
 Claude GILLI - PIN UP !
Sculpture bois peint 2012, pièce unique - signé par l'artiste.
Dimensions L: 63 x P: 5.5 x H: 128 cm
 
BIOGRAPHIE
Claude Gilli portraitClaude Gilli est un peintre et sculpteur français né le 15 septembre 1938 et décédé le 28 juin 2015 à Nice (Alpes-Maritimes). 

Claude Gilli,est un artiste phare de l’école de Nice qui a considérablement participé à l’affirmation du Pop art français. Né à Nice en 1938, il entre à l’école des Arts Décoratifs de Nice en 1955. Entre 1957 et 1959, lors de ses premières expositions à la Galerie de Longchamp, il se lie d’amitié avec Albert Chubac, Martial Raysse, puis Ben lors de l’inauguration du « Laboratoire 32 » de ce dernier.

En 1962, la nuit de la Saint Sylvestre, il brûle la quasi-totalité de ses oeuvres de jeunesse. Puis il fait la connaissance d’Arman, César, Farhi et Venet avant de rencontrer Robert Malaval avec lequel il réalise plusieurs
travaux autour de « L’aliment blanc ». Il présente de nombreuses expositions, notamment à Venise puis à Paris, chez Yvon Lambert après avoir obtenu le Prix Lefranc en 1966. L’année suivante il participe àl’exposition
« 12 Supers Réalistes » à Venise chez Del Leone où il découvre les travaux des « Pop » américains, Lichtenstein, Warhol et Wesselmann. Puis en 1968 il travaille le plexiglas avant de commencer une série de peinture « aux escargots ».

En 1976, installé dans un atelier Parisien, il participe à de nombreuses expositions internationales dont une dédiée à L’École de Nice au Centre Georges Pompidou.
En 1981 une rétrospective lui est consacrée au Musée de Nice, et plusieurs catalogues sont publiés sous la plume de Pierre Restany. Il réalise aussi une sculpture monumentale en acier pour le palais des congrès de la ville de Nice.

La maladie dégénérative dont il est atteint depuis plus de 10 ans fini par le rattraper et l’oblige, dès lors à se déplacer en fauteuil roulant. Il se met à travailler d’arrache-pied, adoptant le principe de l’atelier d’artiste comme César. En 1985, il développe un travail sur le fer découpé, notamment pour des pièces d’extérieur et des sculptures monumentales exposées au Centred’Art Contemporain de Rouen (1990) et à la Galerie Jousse & Seguin (1991). Trois autres rétrospectives seront présentées, en 1999 au MAMACde Nice,avec la publication d’un catalogue qui présente l’ensemble de son travail ; en 2003, à la Villa Tamaris, puis en 2004 au Musée des Beaux Arts de Bordeaux.

En 2005, Constance Ryder réalise un documentaire long-métrage sur son travailqui sera diffusé sur TV5.

Entre 2005 et 2015, Gilli participe à de nombreuses expositions en Asie, aux États-Unis et en Europe, réalise une sculpture monumentale en acier de 12 mètres pour la Fondation Alliances, sur le site d’Al Maaden à Marrakech
et est décoré par le ministre de la Culture au grade de Commandeur des Arts et Lettres.

En 2007 il est exposé à la James Mayor Gallery, en 2011 au Musée national Fernand-Léger, à Biot, en 2017 au Musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice.

En 2012, il est décoré du grade de Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres

Le 28 juin 2015 Claude Gilli décède à Nice, à l’âge de 76 ans. Une exposition posthume lui est consacrée au MAMAC en 2017.

Les feux de l’Amour
La dernière série d'oeuvres
de Claude Gilli.

« Véritable pillier de l'École de Nice, Claude Gilli nous a quitté à l'été 2015, laissant derrière lui une oeuvre habitée et riche d'expériences : Ex-votos, coulées, découpages, travail avec les escargots puis sculptures tridimensionnelles. En bois polychrome, en résine moulée ou en acier peint, cette aventure dans l'univers des matières lui a permis de nous laisser une oeuvre colorée, pleine d'humour, et habitée par sa Côte d'Azur natale.

Depuis le début des années 2000, il avait choisi de revenir à son travail de prédilection, le bois découpé, pour faire revivre son plaisir de colorer les sentiments et les souvenirs.

C'est pendant cette période qu'il a réalisé cette suite de pièces en hommage à l'amour, à la vie, a son plaisir de nous surprendre, et c'est pour nous un plaisir de vous présenter enfin et pour la première fois toutes ces pièces réunies. »

Michel Roudillon

CLAUDE GILLI L’amour vache  75x50x6cm, Bois peint, Eclairage par lampe froide- 220 volts      
CLAUDE GILLI L’amour vache 75x50x6cm, Bois peint, Eclairage par lampe froide- 220 volts         
 
gilli amour profande
CLAUDE GILLI L’amour profande 75x50x6cm, Bois peint, Eclairage par lampe froide-220 volts
 
CLAUDE GILLI Potins 2012 -Acier peint, 207x150x30cm, édition à 8 ex.
CLAUDE GILLI Potins 2012 -Acier peint, 207x150x30cm, édition à 8 ex.
 
EXPOSITIONS SÉLECTIVES
 

2017 • « À propos de Nice: 1947-1977», MAMAC,Nice.
2012 • « À l’origine, Nice», Galerie Malborough, Nice.
2011 • « La Peinture autrement», Musée Fernand Léger, Biot.

2007 • «Works from 1963-1966», Galerie James Mayor, Londres

2006 • Galerie Loft, Barcelone.
2006 • Galerie Guy Pieters, Knokke-le-Zoute.
2004 • «Rétrospective»,Musée des Beaux Arts de Bordeaux
Galerie Matarasso, Paris.

2003 • «Rétrospective», Villa Tamaris, La Seyne-sur-Mer.

2001 •
Galerie Loevenbruck, Paris
Galerie Marlborough, Monaco.

 CLAUDE GILLI L’amour propre  75x50x6cm, Bois peint, Eclairage parlampe froide-220 volts
CLAUDE GILLI L’amour propre
75x50x6cm, Bois peint,
Eclairage par lampe froide-220 volts
 
1999 • «Rétrospective», Musée d’art contemporain, Nice.
1994 • Galerie LOFT, Paris.
1992 • «Rétrospective», Centre d’art contemporain du Pornichet-La Baule, Pornichet-La Baule.
1990 • Expositions de l’ensemble de ses sculptures en acier, Centre d’art contemporain de Rouen.
1987 • Galerie LOFT, Paris.
1985 • Sculpture monumentale «Coulée de Nice», devant le palais des congrès de Nice.
1984 • Galerie Matarasso, Nice.
1981 • «Rétrospective», Musée d’art contemporain, Nice.
           Galerie Weller, Paris.
1977 • «École de Nice», Centre Pompidou, Paris.
1976 • Galerie Vallois, Paris.
1976 • Galerie Robin, Paris.
1974 • «Dix artistes de l’École de Nice», Saint-Paul-de-Vence.
1973 • «École de Nice», Nice.
1968 • Palais des Beaux Arts de Bruxelles.
1967 • «12 Supers Réalistes» avec Lichtenstein,Warhol, Wesselmann, Arman, Christo, Dine,
Gilardi, Pistoletto, Raysse, Ramos et Richter, Galerie del Leone, Venice.
CLAUDE GILLI L’amour à l’eau de rose  75x50x6cm, Bois peint, Eclairage par lampe froide-220 volts
CLAUDE GILLI L’amour à l’eau de rose
75x50x6cm, Bois peint,
Eclairage par lampe froide-220 volts
 

1967 • «École de Nice», Vence.
1966 • Galerie Yvon Lambert, Paris.

1966 • Galerie Guy Pieters, Knokke-le-Zoute.
1966 • Galerie Guy Pieters, Knokke-le-Zoute.
1964 • Galerie A avec Malaval, Raysse et Armand, Nice.

1963 • «La boîte et son contenu», Galerie Henriette Legendre, Paris.
1958 • «Scorbut» avec Ben, Raysse et Albert Chubac, Laboratoire 32, Nice.

1957 • «Peintre de vingt ans» avec Raysse et Chubac, Galerie Longchamp, Nice.

CLAUDE GILLI
Les feux de l’Amour
Nous préparons, en collaboration avec le Comité Gilli,
le Catalogue Raisonné de toute l'oeuvre de Claude Gilli.
Contact : Michel Roudillon michel.roudillon(at)wanadoo.fr

 

LE MUSEE PRIVE

tél: (33) 09 75 80 13 23
Port.: 06 08 06 46 45

 
Le Musée Privé Magazine d
 

 Patrick Reynolds
Directeur de publication

  art à Paris - LE MUSEE PRIVE
 

sur rendez-vous à la demande

Visitez notre boutique sur artprice

Visitez notre boutique sur ebay


CHERCHER SUR NOTRE SITE

 

artprice